Fictions
Lectures d’été : histoires de secret

Lectures d’été : histoires de secret

04 août 2015 | PAR Audrey Chaix

Deux romans, deux époques, deux pays et deux histoires qui tournent autour d’un secret, secret de famille ou secret personnel dont la révélation risque de faire voler en éclats l’univers des personnages … Si Amanda Hodgkinson dresse une fresque familiale dans l’Angleterre du 20e siècle avec Rose et ses sœurs, Liane Moriarty décrit la vie quotidienne d’une banlieue cossue de Sydney dans Le Secret du mari. Au cœur des deux romans : des portraits de femmes, et la mort, qui s’invite parfois là où on ne l’attendait pas.

le-secret-du-mari

Le Secret du mari, de Liane Moriary

[rating=2]

Le Secret du Mari fait un tabac outre Atlantique : 1,5 million d’exemplaires vendus aux États-Unis, clame le bandeau apposé sur la couverture. Ce roman tourne autour de trois femmes, Cecillia, Tess et Rachel, qui atteignent chacune un point de non retour dans leur vie. Soccer mom à l’australienne, Cecilia tombe par hasard, au grenier, sur une étrange lettre : quelques mots sur l’enveloppe, tracés de la main de son mari, demandent à ce qu’elle ne soit ouverte qu’après l’heure de sa mort. Exilée à Melbourne avec Will, son mari, et leur fils, Tess apprend que Will la trompe avec sa cousine dont elle est aussi proche qu’une sœur. Enfin, Rachel, la plus âgée des trois, vit dans le souvenir de sa fille assassinée adolescente, et dont on n’a jamais retrouvé le meurtrier.

On reconnaît bien là les ingrédients qui ont fait les clefs du succès du Secret du mari : un scénario à la Desperate Housewives, presque écrit pour la télévision, des personnages auxquels les lectrices (car le roman semble écrit pour un public féminin) peuvent facilement s’attacher (à condition d’être elles-mêmes mères de famille), un semblant de roman policier, des chapitres courts … tant et si bien qu’il se lit comme une barbe à papa, trop sucrée et vite écœurante : car le style fait cruellement défaut – on pourra peut-être accuser la traduction, mais toujours est-il qu’il faudra faire abstraction de l’écriture pour apprécier ce Secret. Dommage, car l’argument était prometteur.

Le Secret du mari, de Liane Moriarty. Traduit de l’anglais (Australie) par Béatrice Taupeau. Éditions Albin Michel. Paru en avril 2015. 416 p. Prix : 21,50 €.

rose-et-ses-soeurs

Rose et ses sœurs, de Amanda Hodgkinson

[rating=4]

Autres temps, autres mœurs : Rose et ses sœurs commence à la veille de la Grande Guerre, dans un petit village isolé du Suffolk, au bord d’une rivière qui est l’un des personnages centraux du roman. Les sœurs Marsh vivent là presque en autarcie, loin des hommes susceptibles de briser l’harmonie de leur vie à trois. Sauf que, dès les premières pages, Rose succombe à une mauvaise fièvre. Sans la protection de l’aînée, les deux jeunes sœurs, Vivian et Nellie, se retrouvent confrontées au monde extérieur … et l’arrivée d’un homme va mettre leur lien à rude épreuve.

Avec ce roman, Amanda Hodgkinson dissèque avec beaucoup de réussite les ressorts d’un secret familial qui se transmet de génération alors même que les protagonistes du roman n’en ont pas conscience. Elle dessine également deux magnifiques portraits de femmes avec Nellie et Vivian, puis avec la fille de Nellie, Birdie. Dans une Angleterre confrontée à deux guerres mondiales, Hodgkinson emmène le lecteur dans une fresque résolument romanesque, qui se lit avec beaucoup de plaisir.

Rose et ses sœurs, de Amanda Hodgkinson. Traduit de l’anglais par Marieke Merand-Surtel. Éditions Belfond. Paru en juin 2015. 350 p. 20,50 €.

Les bonbons PEZ au cinéma
Lectures d’été : romans policiers
Audrey Chaix
Professionnelle de la communication, Audrey a fait des études d'anglais et de communication à la Sorbonne et au CELSA avant de partir vivre à Lille. Passionnée par le spectacle vivant, en particulier le théâtre, mais aussi la danse ou l'opéra, elle écume les salles de spectacle de part et d'autre de la frontière franco-belgo-britannique. @audreyvchaix photo : maxime dufour photographies.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *