Fictions
« Le dernier juif de France », un roman jubilatoire sur le tournant d’une certaine presse de gauche par Hughes Serraf

« Le dernier juif de France », un roman jubilatoire sur le tournant d’une certaine presse de gauche par Hughes Serraf

29 juin 2020 | PAR Yaël Hirsch

Pour son quatrième roman (lire notre chronique du dernier), Hughes Serraf file la veine de l’auto-fiction. Il se met en scène en juif assimilé, journaliste culture, faisant face au tournant populiste et antisémite (sous couvert d’anti-sionisme) d’un « magazine de gauche » traditionnel. Un texte hilarant qui mord exactement là où cela gratte déjà démesurément … 

Journaliste culture au magazine de gauche Vision, le héros vit dans le 11e, sort avec la responsable de la pub, d’origine algérienne et aussi peu religieuse que lui. Il doit faire face en même temps au meurtre d’un rabbin à Sarcelle, à l’angoisse montante de son frère, juif plus religieux vivant à Trappes et à la nomination d’un nouveau directeur pour Vision. Venu du titre impertinent Metastase et recruté pour rendre l’hebdo syndiqué et de gauche très traditionnel prenant doucement l’eau en machine à buzz, ce dernier mélanchonise, écologise et inter-sectionnalise Visions pour le pousser plus « à gauche »… Notre héros n’a rien contre la nouvelle maquette et lui qui préfère servir la soupe à Bradley Cooper que se mêler de politique et qui a tenu plus de 10 ans sans aucune promotion doit soudainement s’impliquer. Face à une interview ouvertement antisémite d’un Comique dans le journal et l’effacement de sa contre-tribune et face à une nouvelle rédac-chef aussi bête que dangereuse, il doit mettre de côté ses courses à vélo chez Monop’ et ses projets d’écriture de romans à l’eau de rose sur des infirmières romantiques pour prendre position … 

Dans la veine post-Solal du Dernier juif d’Europe de Sfar, d’un Juif en cavale de Laurent Sagalovitsch ou des Révolutions de Jacques Koskas d’Olivier Guez,  Hughes Serraf se met en scène en un héros qui serait devenu un spécimen rare : juif, assimilé, intello et très très éloigné des communautarismes de notre temps… Plusieurs années après la polémique qui a eu lieu autour de son blog sur Rue 89, l’auteur désormais assumé continue à jouer avec le genre de l’auto-fiction de manière référencée, hilarante et irrésistible. Sauf qu’ici, les synagogues brûlent et par-delà la nonchalance assumée du héros, les dérives populistes, marketeuses et anti-universalistes de la presse de gauche sont presque trop réalistes pour ne pas nous faire rire un peu jaune. Un roman jouissif, ironique, complexe ET qui vise justement là où le bat blesse: un livre, donc, à lire absolument. 

Hughes Serraf, Le dernier juif de France, Intervalles, 288 pages, Sortie : 3 juillet 2020, 18,50 euros.

visuel : couverture du livre

La playlist « j’aurais bien voulu essayer Biolay »
La nouvelle politique culturelle de l’Union européenne
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture