Fictions

Deuxième mi-temps: Pérégrinations d’un quinquagénaire dans Marseille

Deuxième mi-temps: Pérégrinations d’un quinquagénaire dans Marseille

14 mars 2019 | PAR Yaël Hirsch

Hugues Serraf, l’auteur de Comment j’ai perdu ma femme à cause du Tai Chi (2015) et de des Heures les plus sombres de notre histoire (2016) poursuit dans la veine autobiographique ironique avec succès.

Séparé de la femme de sa vie (et mère de ses enfants) et reconverti en écrivain, le héros a quitté Paris pour Marseille où il multiplie les cdd en amour et se tient fermement aux cdi familiaux (sa sœur artiste et aixoise) et en amitié. Il rentre parfois un peu à Paris en OUIGO ou part en Bretagne animer des ateliers d’écriture…

Toujours baroudeur, toujours fumeur, le narrateur de Hugues Serraf est devenu quinquagénaire et marseillais. Et il a mis à distance la quête de l’amour pour observer son nouvel écosystème. On prend plaisir à retrouver le personnage cultivé des récits autobiographiques de Hugues Serraf ainsi que son ironie tendre et lettrée. Il croque son monde avec distance et bienveillance, et nous emmène avec lui visiter la cité phocéenne.

Hughes Serraf, Deuxième mi-temps, Intervalles, 18 euros, 240 p., sortie le 8 mars 2019

Anderson .Paak. Digne héritier du son West Coast
« J’étais pas prête », Malka livre les Chroniques d’une looseuse pleine d’avenir
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *