Fictions
« La belle affaire », une vie de femmes par Sonia Ristic

« La belle affaire », une vie de femmes par Sonia Ristic

27 juillet 2015 | PAR Yaël Hirsch

Roman intimiste dune femme par une auteure qui a grandi entre la Yougoslavie et l’Afrique mais est aussi très familière des Etats-Unis, La belle Affaire repose sur un secret  qui se dévoile. Un livre attachant qui paraît chez Intervalles pour la Rentrée littéraire. 

[rating=3]

la belle affaire risticL’héroïne s’appelle Nadja, comme chez Breton; Elle a attteint la quarantaine, a écrit des romans, vis de séminaires où elle enseigne l’écriture et semble un peu détachée de la vie somnambule. A la maison, elle a mari et enfants; mais dans le Vermont où elle enseigne pendant l’été, elle est à la fois évanescente et libre. Elle commence sans grands états d’âme et sans grande passion « an affair » avec le discret Patrick…

S’il manque peut-être à la fois détonateur ou le révélateur du secret et si l’on aimerait que l’héroïne principale soit un peu plus précisément dessinée, le climat à la Sylvia Plath et le duel discret et posé avec le déplacement et la folie ont quelque chose d’universel qui fonctionne parfaitement. Un roman à découvrir.

Sonia Ristic, La Belle Affaire, Intervalles, 152 p., 15 euros. Sortie le 24 août 2015.

visuel : couverture du livre

[Critique] « Nos Futurs » Le duo Rémi Bezançon / Pio Marmai ne retrouve pas la grâce du premier jour du reste de ta vie
« Kid I Luck » tome 3 : Good ending ?!
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *