Fictions
« Décorama » de Lucile Bordes, le retour du fils prodigue

« Décorama » de Lucile Bordes, le retour du fils prodigue

27 décembre 2013 | PAR Yaël Hirsch

Après l’émouvant Je suis la marquise de Carabas (Liana Levi, 2012), Lucile Bordes se glisse dans la peau d’un homme qui revient vivre sur les lieux de son enfance et se prépare à affronter les fantômes depuis le sein même du cimetière. Une écriture ciselée pour un roman intimiste en librairies le 9 janvier 2014. 

[rating=4]

Quittant son travail d’agent immobilier, George largue une bonne partie de sa vie et revient s’installer dans sa ville natale, près de la mer, où il trouve le travail de gardien de cimetière, dont il fait son logement. Mais les vieux fantômes du passé resurgissent le jour où la belle Pénélope enterre son mari…

Porté par une écriture incroyablement imagée créant une intimité légèrement inquiétante, le roman de Lucile Bordes flirte parfois avec le polar, ce qui explique peut-être le titre un peu étrange du livre. Un très joli texte à découvrir à la rentrée de janvier.

Lucile Bordes, Décorama, Liana Lévi, 160 p., 16 euros. Sortie le 9 janvier 2014.

« En vérité, Chaumont est un petit homme proche de l’insecte. Il a pris le pli du fauteuil qu’il occupe, dos à la fenêtre, de longues heures chaque jour. Quand il se tient droit, c’est les genoux fléchis. Quand il marche aussi, et ses bras pendant comme deux mandibules forment avec son thorax un angle quasiment droit. » (p. 41)

Visuel : (c) Liana Lévi

« Le colonel et l’appât 455 » de Fariba Hachtroudi, l’Iran au cœur de la confrontation
La recette de Claude : soupe de potiron et de céleri aux marrons
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *