Essais
Xavier Monnier dévoile les dessus de sa ville, Marseille

Xavier Monnier dévoile les dessus de sa ville, Marseille

14 avril 2013 | PAR Jean-Paul Fourmont

Cofondateur et rédacteur en chef du site Bakchich, Xavier Monnier est un minot : en effet, il est né et a grandi à Marseille. Le journaliste vient de publier, aux éditions Les Arènes, Marseille, ma ville. Portrait non autorisé. Il s’agit d’une enquête et d’un portrait intime de Marseille, où « tout se sait et rien ne se dit ».

Xavier Monnier - Marseille, ma ville. Portrait non autoriséUNE COMÉDIE HUMAINE
« Le rêve de tout malfaiteur international est de devenir patron de bar à Marseille ». C’est en tout cas ce que pensait Albert Londres. Cette citation résume bien toute l’ambigüité de la ville de Marseille. Nous sommes loin des parties de jeux de cartes de Marius décrites par Marcel Pagnol…

AFFAIRES ET HISTOIRES EN TOUS GENRES
Tour à tour, l’auteur revient sur toutes les affaires marseillaises. Pour ce faire, il évoque tout d’abord les Guérini, dont Mémé, ont régné sur le milieu de Marseille à la fin des années 1960. L’auteur explique aussi que Marseille est la capitale des Corses, tellement ces derniers y sont nombreux.

La politique n’est oubliée, loin s’en faut. Est par exemple mentionné le cas tristement célèbre de Jean-Michel Guérini (aucun lien de parenté avec la famille du milieu), qui est président du conseil général et qui a été mis en examen pour l’ensemble de son œuvre…

La question des quartiers chauds est également expliquée par l’auteur, de même que le « fini parti » des éboueurs marseillais : ceux-ci ont le droit de quitter leur travail, dés que la tournée de ramassage est terminée, et ce quelle que soit l’heure.

Naturellement, de nombreuses pages sont consacrées à l’OM ainsi qu’à ses hauts et à ses bas.

Xavier Monnier livre un portrait de son Marseille. Avec bonheur, il passe en revue tous les dossiers de Marseille en essayant d’être le plus exhaustif possible. Le tout est extrêmement instructif, mais peut-être que l’ouvrage souffre de quelques manque en matière historique. Le lecteur regrettera aussi qu’au niveau géopolitique la proximité avec les pays méditerranéens ne soit pas assez soulignée.

Xavier Monnier, « Marseille, ma ville. Portrait non autorisé », Editions Les Arènes, mars 2013, 333 p., 19,80 euros.

TLC à Megève : la boutique AAllard, un chic fou
Les 10 sorties incontournables de la semaine du 15 avril 2013
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture
Registration