Essais
Théodose par Bernard Lançon

Théodose par Bernard Lançon

09 janvier 2015 | PAR Jean-Paul Fourmont

Bertrand Lançon, professeur d’histoire romaine à l’université de Limoges et chercheur à l’université de Caroline du Nord à Charlotte (États – Unis), publie une biographie de l’empereur Romain Théodose.
[rating=5]

theodoseLE PREMIER EMPEREUR ROMAIN BAPTISE DANS LE CATHOLICISME
Théodose, qui régna de 379 à 395, est le premier empereur romain baptisé dans le catholicisme.
Il prohiba le paganisme et les hérésies, instaura le christianisme catholique comme seule religion autorisée (avec le judaïsme), et fit pénitence en 390 devant Ambroise, l’évêque, à cause d’un massacre, qu’il avait laissé se perpétrer à Thessalonique.
Ce geste de repentance est fondamental, cela a sauvé son règne.

UNE RÉALITÉ PLUS NUANCEE
La réalité plus nuancée : ses édits ne mirent fin, ni au paganisme, ni aux courants hétérodoxes du christianisme.

LA DISTINCTION ENTRE LE POUVOIR TEMPOREL ET LE POUVOIR SPIRITUEL
Il donna son accord à une dévolution des pouvoirs politiques et religieux entre l’empereur et les évêques.
Son attitude préfigura une forme archétypale de concordat.
Pour qualifier sa gouvernance, on évoqua « une renaissance théodosienne ».

LA DÉFAITE ROMAINE D’ANDRINOPLE DU 9 AOÛT 378
La défaite romaine d’Andrinople, ne lui est pas imputable, mais a favorisé son arrivée au pouvoir.

L’auteur a écrit un essai biographique, et non un tableau de l’Empire romain sous le règne de Théodose.
C’est-à-dire que ce livre, va intéresser les spécialistes, et les non spécialistes.
Constantin était le premier empereur romain chrétien, et Théodose est celui qui aura mis fin à la liberté religieuse, par plusieurs édits, contre le paganisme, et en faveur du christianisme catholique.
Il est en concurrence avec l’empereur Constantin, qui l’a supplanté, au niveau historique.
Il y a peu de biographies sur cet empereur romain, de culture chrétienne, que l’on surnomma « Théodose le grand »
Ses mœurs étaient irréprochables, et n’eut jamais un comportement de parvenu.
Son règne est un intermède, avant la chute de l’Empire romain.
Il était bilingue ( latin et grecque), et avait conscience de la différence , entre le nord et le sud.
Pour reprendre un terme de l’auteur , c’était un » pivotal reign»
Toujours selon l’auteur, il y a eu une « nouvelle donne », on peut selon lui, parler de new deal, pour cet empereur.
Bravo !

Bertrand Lançon, Théodose, éditions Perrin octobre 2014 394 pages 23 euros
visuel : couverture du livre

[Critique] « L’Enfance de Mammame », de Jean-Claude Gallotta
[Critique] « R d’Opéra » de la Compagnie Teatro di Fabio
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture