Essais
« Macarthur L’enfant terrible de l’US Army »

« Macarthur L’enfant terrible de l’US Army »

19 décembre 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

François Kersaudy publie une biographie du général américain, Douglas Mac Arthur

[rating=4]

macarthur perrinL’ENFANT TERRIBLE DE L’US ARMY
Les grands stratèges américains de la Seconde Guerre mondiale se comptent sur les doigts d’une seule main.
Les deux premiers sont l’amiral Nimitz et le général mac Arthur.
Le second est le plus flamboyant et le plus excentrique.
En 1918, il est déjà général sur le front de France et accompagne les nettoyeurs de tranchée, ceint d’une écharpe mauve de deux mètres tricotée par sa mère, et armé seulement d’une badine.
Trois décennies plus tard, parvenu au sommet de la hiérarchie militaire, il commande en Corée les armées de quinze pays sous l’égide des Nations Unies, et menace les chinois du feu nucléaire.

LE VAINQUEUR DES JAPONAIS DANS LE PACIFIQUE
Il est célèbre, par son « je reviendrai » (I shall return)
Ce meneur d’hommes au courage suicidaire a vaincu les Japonais dans le Pacifique sud, puis a organisé brillamment le relèvement du japon moderne, à tel point que l’empereur HIROHITO pourra dire :
« L’amiral Perry a ouvert à l’Amérique les portes du Japon, et le général Macarthur a ouvert au Japon, le cœur de l’Amérique ».

Ce livre publié dans la collection, des « maîtres de guerre », vient combler un vide.
Il n’y avait pas d’ouvrage d’auteurs français sur douglas Macarthur.
Lors de la reddition du japon, il choisit d’épargner l’empereur, et d’en faire son allié.
Comme toujours chez Macarthur le sentiment et la grandiloquence sont mobilisés au service de calcul politique.
Macarthur se considère au japon comme le dirigeant suprême, et doit en principe rendre des comptes au président, mais personne n’osera lui en demander.
Son action au Japon sera une réussite.
Il deviendra le rempart du Japon, contre Staline, selon les Japonais.
Son prestige était tel, que les différents présidents américains, verront en lui, un rival.
Il soignera toujours sa publicité (« bien faire et faire savoir).
Il aura un rôle déterminant, dans la guerre de Corée.
Seul le président Kennedy sera fasciné par lui, et le recevra à la Maison Blanche.
Il déconseillera l’escalade militaire, au Vietnam et lui indiquera qu’il devrait s’engager, dans la lutte contre les tensions raciales entre autres.
Il aura droit à des funérailles nationales.
Une très bonne biographie.

François Kersaudy, Macarthur L’enfant terrible de l’US Army, éditions Perrin, 24 euros, octobre 2014 440 pages.

visuel : couverture du livre

L’auteur de « Meursault contre-enquête » riposte à une fatwa
Playlist de la semaine (96)
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture