Essais
« Le Festin des Loups » : enquête sur les collabos par David Alliot

« Le Festin des Loups » : enquête sur les collabos par David Alliot

02 avril 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

David Alliot, libraire d’ancien, enseignant, bibliophile et graphomane, spécialiste de Céline et de son œuvre publie une enquête sur les collabos, profiteurs et opportunistes sous l’occupation.

[rating=5]

festin des loupsUN LIVRE D’HISTOIRES ET NON D’HISTOIRE
« Les événements ne révèlent pas les caractères, elle les montre » Céline, parole d’experts.
Pétain s’exprime, c’est Emmanuel Berl qui écrit ses discours comme « je hais les mensonges qui vous ont tant fait de mal », phrase célèbre
.
L’OCCUPATION N’A PAS ETE UNE DEFAITE POUR TOUT LE MONDE
L’occupation n’a pas été une défaite pour tout le monde.
Si la plupart des français se désolent de la débâcle et subissent cette situation inédite, d’autres se frottent les mains.
Une partie du territoire est dévastée, la république est morte, les allemands ont renversé l’ordre établi, la désorganisation et la détresse sont totales.
C’est le temps de tous les possibles et certains ont bien profité.
Ces quatre années d’occupation ont été l’âge d’or de la pègre, l’ancien taulard Henri Lafont se fait un nom au service de l’occupant tandis que le sinistre docteur Petiot exploite le malheur humain.
La période encourage également les antisémites notoires à exprimer leurs idées, Darquier de Pellepoix, George Montandon ou Céline sont de ceux- là.
Les autonomistes Hermann Bickler (alsace) et Olier Mordrel(Bretagne) en tête pour assouvir leurs projets, n’hésitant pas au passage à trahir leurs pays.

MAUD DE BELLEROCHE
Elle appartient à la bourgeoisie élevée, son père était administrateur des galeries Lafayette, et tombe amoureux de Jean Luchaire (éminente figure de la presse collaborationniste).
Elle fréquente tous les collaborateurs.
Elle fuit et revient en France dans les années 50.
Elle écrira un roman célèbre (l’ordinatrice où elle raconte ses aventures sexuelles).
Cette charmante personne finira dans les » grosses têtes » avec Philippe Bouvard et dit ne pas regretter sa collaboration avec les occupants nazis.

UN COUPLE TRES OCCUPE
Sartre qui remplace Raymond Aron à l’Institut Français de Berlin entre 1933 et 1934 ne sera aucunement choqué par le régime du chancelier Hitler.
Il fera jouer des pièces comme » bariona » avec l’avis favorable des occupants et profite de la déportation d’un collègue professeur juif pour lui ravir sa place au lycée Condorcet.
Simone de Beauvoir, qui fait l’objet d’une enquête pour » excitation d’une mineure à la débauche » pendant cette période, réussit à s’en tirer.
Certains veulent que Simone de Beauvoir soit inhumée au Panthéon. Comme le rappelle David Alliot  « ce serait la première fois qu’une ancienne salariée de radio Vichy serait ainsi honorée par la république ».

Cet ouvrage est passionnant car il montre à travers ses différents portraits tous les visages de la collaboration.

David Alliot, Le festin des loups, éditions librairie Vuibert, janvier 2014, 280 pages 19,90 euros.

visuel : couverture du livre

[Live report] Einleit fait sa pre-release Party au Baron
[lLve report] Salon du livre de Paris 2014
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture