Essais
La Guerre des peuples, Leipzig 1813

La Guerre des peuples, Leipzig 1813

10 janvier 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Stéphane Calvet est Docteur en histoire, Chargé de cours à l’Université et à l’IEP de Poitiers.
Il consacre ses travaux à l’univers Napoléonien et publie un ouvrage sur la bataille de Leipzig.

[rating=3]

calvetLE CHOC DE LEIPZIG
Un obus arriva au-dessus de nous, explosa instantanément, écrasa la poitrine et la tête d’un Officier et d’un Sergent, et brisa les jambes de douze hommes dans la colonne.
Entre le 16 et le19 octobre 1813, un demi- million d’hommes s’affrontèrent dans les environs de
Leipzig et 130000 y périrent.
Ce bilan ne tient pas compte des violences que subirent les populations civiles confrontées pour la première fois à la mort de masse.
La bataille dure 3 jours.

LE PLUS GRAND AFFRONTEMENT EUROPEEN
Cette bataille fut le plus grand affrontement européen.
D’un coté la Russie, la Prusse, la Suède et l’Autriche, et en face la Grande Armée.
La Grande Armée était constituée de différentes nationalités (allemand, croate français, polonais, espagnol).
Cette bataille ouvre les bases de la guerre moderne.

CE QUE MONTRE CETTE BATAILLE
Il ne faut pas se contenter du champ de bataille pour appréhender les conséquences de cette bataille.
Cette bataille présage la future guerre moderne.
L’hyper violence et les formes de déshumanisation s’observent aussi, en dehors du champ stricto sensu du champ de bataille, ce qui est novateur.
Stéphane Calvet dans son ouvrage, nous montre la férocité des combats et la longueur des affrontements.
Pour certains des combattants, on parlera pour la première fois de « fatigue nerveuse».
C’est la première fois que l’ on faisait une telle utilisation massive de l’artillerie et des masses de combattant.
Le chapitre des lendemains de bataille est intéressant et évoque les difficultés des combattants pour obtenir des pensions militaires après le combat.
Cette étude sur Leipzig s’appuie sur des extraits (cités dans le corps du texte, ou en annexe)inédits de correspondance de soldats qui font ressortir la dimension humaine de cet affrontement, hors norme, aux séquelles innombrables et profondes.

Stéphane Calvet, Leipzig 1813 la Guerre des Peuples, Editions Vendémiaire, 310 pages,Octobre 2013,20 euros.

Les soirées du week-end du 10 janvier
Delphine Coulin remporte le prix Version Femina
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture