Essais
« Histoire de la guerre », le classique de John Keegan réédité chez Perrin

« Histoire de la guerre », le classique de John Keegan réédité chez Perrin

16 septembre 2014 | PAR Jean-Paul Fourmont

Sir John Keegan, décédé en 2012, a enseigné pendant 26 ans, à l’académie militaire de Sandhurst, en Grande Bretagne. C’est un spécialiste de l’histoire militaire. Les éditions Perrin publient une nouvelle édition de L’histoire de la guerre (1996), avec une traduction revisitée.

[rating=4]
histoire de la guerre- keeganCOMMENT LA GUERRE S’EST ERIGEE EN PILIER DE LA CULTURE HUMAINE
John Keegan pose ici une question fondamentale, et dans une certaine mesure provocante : la guerre est -elle intrinsèquement liée à la culture humaine ?
Sa réponse est sans appel : toutes les civilisations doivent leurs origines à la guerre.
Et si l’on peut distinguer trois traditions guerrières différentes, il n’existe en dernière analyse plus qu’une seule culture militaire.
Son évolution et ses mutations, c’est cela l’histoire de la guerre.
Pour bien la comprendre, Keegan la retrace du néolithique à la guerre du golfe à travers quatre grand thèmes qui sont autant d’âges : le temps de la pierre, de la chair, du fer, puis du feu.
Une histoire incarnée, magistrale, où se croisent les grands capitaines et les simples soldats de la Chine à l’Amérique, en passant par le Moyen Orient, et bien sur l’Europe.

LE TRIBALISME DE L’ARMEE
L’auteur crut longtemps que l’armée ne faisait qu’un tout.
Mais en fait l’armée est tribale, car chaque régiment a une histoire, un vécu.
Bien entendu, la guerre est liée à l’économie, la diplomatie, la politique
Mais cette relation ne signifie pas pour autant une équation.
La guerre est différente de ces domaines.
La culture des soldats est différentes de celle des civiles.

POURQUOI LA GUERRE
Selon Freud, la guerre peut s’expliquer par ce que certains sont plus agressessifs que d’autres, il parle de « pulsion de mort ».

LA GUERRE ORIENTALE ET LA GUERRE EUROPEENNE
La guerre orientale est différente de la guerre européenne.
Cependant l’Orient connu avant l’Occident une philosophie de la guerre.
La culture occidentale a accepté, par contre l’apport de l’évolution technologie militaire.
Clausewitz, de cette évolution estima que la guerre n’était qu’une continuation de la politique.
La manière occidentale de concevoir la guerre allait l’emporter au long des années qui suivirent la mort de Clausewitz.

Selon l’auteur, et c’est un des apports de son livre, la politique doit continuer la guerre.
Le soldat doit être le protecteur de la civilisation, mais ne peut s’inspirer exclusivement du modèle occidental.
Selon Keegan, il y a de la sagesse dans les principes de restriction intellectuelle et même les rituels symboliques méritent d’être redécouverts.
Selon Keegan, ce n’est que quand une société passait de la guerre primitive à la vraie guerre (guerre civilisée), qu’elle évoluait.
Un travail magistral, de toute vie, qui nous enseigne l’histoire de l’humanité, sous toutes les latitudes.

John Keegan, Histoire de la guerre, Perrin, 640 pages, 26 euros. Sorti en août 2014.
visuel : couverture du livre

Gagnez 5 sacs à l’occasion de la 7ème édition de Culture au Quai
To see in Paris this week
Jean-Paul Fourmont
Jean-Paul Fourmont est avocat (DEA de droit des affaires). Il se passionne pour la culture, les livres, les gens et l'humanité. Contact : [email protected]

One thought on “« Histoire de la guerre », le classique de John Keegan réédité chez Perrin”

Commentaire(s)

  • Chester Vincenzo

    Excellent initiative, en effet. Cependant, l’adjectif « revisitée » pour la traduction est excessif. Si vous comparez les deux versions, seules quatre ou cinq corrections mineures ont été apportées car le travail initial était déjà remarquable. Il faut seulement voir dans cet artifice un moyen de justifier la réappropriation par les éditions Perrin d’une traduction éditée il y a dix-huit ans par les éditions Dagorno.

    novembre 22, 2014 at 15 h 27 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture