Livres

Décès du philosophe marxiste Daniel Bensaïd

13 janvier 2010 | PAR Ariane Lecointre

bensaidThéoricien et activiste, Daniel Bensaïd joignait en permanence le geste à la parole. Il est décédé des suites d’une longue maladie à l’âge de 63 ans le 12 janvier 2010.

Né à Toulouse le 25 mars 1946, Bensaïd a grandi dans un milieu populaire grâce auquel il a été formé à Trotsky, Marx, Lukács … et aux combats de l’époque. Il est entré à l’ École Normale Supérieure de Saint-Cloud et a rejoint la révolte de Mai 68. Il mettait un point d’honneur à faire vivre au quotidien ses convictions. A vingt ans, il a fondé en 1966 la Jeunesse Communiste Révolutionnaire (JCR) avec Alain Krivine et Henri Weber. En 1969, le groupe est devenu  la Ligue Communiste, section française de la IV° internationale.
Philosophe et professeur à l’université de Paris VIII, Daniel Bensaïd est une référence parmi les interprètes de  Karl Marx et Walter Benjamin.

Bensaïd avait publié son autobiographie en juin 2004, Une Lente impatience (Stock/Un ordre d’idées 478 pages, 23,80 €), un récit pudique de sa vie, de ses combats, et plus récemment, de son action alter mondialiste.
Théoricien du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA), il avait co-écrit avec Olivier Besancenot Prenons Parti pour un socialisme du XXIe siècle, (Éditions Mille et une nuits), ouvrage sorti le 14 janvier 2009.

Sa dernière interview sur l’état du capitalisme et le socialisme est disponible sur le site de Marianne.

« 21 Jump Street » au cinéma
Edvard Munch à Beaubourg à l’automne 2011
Ariane Lecointre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *