BD
Culottées et sorcières, Pénélope Bagieu investit la Gare de Lyon

Culottées et sorcières, Pénélope Bagieu investit la Gare de Lyon

03 février 2020 | PAR Laetitia Larralde

Alors que le dernier Festival d’Angoulême a marqué le lancement de l’Année de la BD, les gares de France s’habillent d’œuvres du 9ème art. Direction Gare de Lyon pour découvrir les planches de Pénélope Bagieu.

2020 a été proclamée Année de la BD par le ministère de la Culture et le FIBD d’Angoulême en a été le premier grand évènement. En collaboration avec le Festival, SCNF Gares & connexions a choisi de mettre en valeur dans ses gares une dizaine d’auteurs en lien avec l’édition 2020 du festival, tels que Charles Burns, Yoshiharu Tsuge, Emil Ferris, Enki Bilal ou encore Brecht Evens.

Dans la galerie des fresques de la Gare de Lyon, on retrouve une sélection de planches des deux derniers albums de Pénélope Bagieu : Les Culottées et Sacrées sorcières. D’un côté, Les Culottées s’exposent en un condensé de l’histoire de chaque femme par une sélection de vignettes arrangées verticalement, rappelant ainsi la première publication sous forme de blog. Ces neufs femmes au destin hors norme comme Nelly Bly la pionnière du journalisme d’investigation, Mae Jemison la première femme noire à être allée dans l’espace ou encore Wu Zetian la seule impératrice de Chine, se racontent succinctement, une histoire inspirante sur le chemin vers le train.
La seconde partie de l’exposition est consacrée au nouvel album de l’autrice, Sacrées sorcières, adapté du roman de Roald Dahl. Ici les vignettes prennent de l’ampleur et les textes s’éclipsent. Pas de spoiler pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, mais un aperçu de la vision qu’elle avait enfant des personnages, à la fois terrifiée et fascinée.

Alors qu’elle entame une année de promotion pour Sacrées sorcières, après avoir remporté un Eisner Award du meilleur livre étranger en 2019 pour Les Culottées, Pénélope Bagieu ne s’arrête pas là. En effet, dès le 8 mars vous pourrez voir l’adaptation en série animée des héroïnes des Culottées.

Exposer de la bande dessinée dans les gares est un acte plein de sens. Apporter gratuitement des extraits d’un art définitivement populaire à un public aussi varié que celui qui fréquente les gares est une évidence. Et pour ceux qui auraient encore quelques préjugés qui résistent sur la bande dessinée, la diversité des auteurs et des styles proposés dans les 17 gares de France saura au minimum les intriguer, sinon les pousser à ouvrir une bande dessinée.

Pénélope Bagieu, Les Culottées et Sacrées sorcières
Du 03 février au 15 mars 2020
Gare de Lyon, galerie des fresques – Paris

photo : L.Larralde

Alexandre Prévert au Bataclan, le pianiste stand-upper au cœur tendre parti en tournée !
Une playlist de l’après-Brexit
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *