Essais

« Bleuets », la poésie lunaire de Maggie Nelson

« Bleuets », la poésie lunaire de Maggie Nelson

25 août 2019 | PAR Marine Stisi

C’est avec un sens de la poésie pointu que l’américaine Maggie Nelson revient avec un nouveau livre en France, Bleuets, un recueil composé de 140 réflexions sur la couleur bleu publié cette rentrée aux Editions du sous-sol – mais publié il y a dix ans aux Etats-Unis.

Maggie Nelson, romancière, poète et essayiste américaine, s’est faite particulièrement remarquer l’an passé à la publication des Argonautes, un essai remarquable sur la famille, la maternité et le genre, un livre dans lequel elle mêlait avec brio expertise universitaire, expérience personnelle et poésie.

Le public français, désormais conquis par la liberté évidente de l’écrivaine, peut désormais découvrir un de ses essais les plus populaires outre-Atlantique, Bleuets, un livre écrit entre 2003 et 2006 dans lequel elle expose et étire, le temps de 240 fragments, sa passion pour la couleur bleu.

De réflexions en réflexions, le Traité des couleurs de Goethe, la philosophie de Platon, le bleu Klein ou le Famous Blue Raincoat de Leonard Cohen. Le bleu du ciel, celui des yeux d’un amour perdu, celui des gri-gri offerts tout au long de sa vie (toujours bleus). L’heure est à l’introspection, à la connaissance, au récit intime. Maggie Nelson a écrit avec beaucoup de talent un livre fait d’énormément de poésie, qui surprend de sa forme et son fonds comme un ovni, un objet non-identifiée.

Maggie Nelson, Bleuets, Editions du sous-sol, 112 pages, 14,50€

« Le ballet des retardataires »: passeport musical pour le Japon par Maïa Aboueleze
« Mon année de repos et de détente » d’Ottessa Moshfegh : Franchement, flemme
Marine Stisi
30% théâtre, 30% bouquins, 30% girl power et 10% petits chatons mignons qui tombent d'une table sans jamais se faire mal. Je n'aime pas faire la cuisine, mais j'aime bien manger.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *