BD
Zettai Karen Children tome 1 de Takashi Shiina

Zettai Karen Children tome 1 de Takashi Shiina

20 mars 2012 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

Kaoru, Aoi et Shiho sont trois petites filles de dix ans assez spéciales. En effet, elles sont des Espers autrement dit des personnes dotées de pouvoirs sensoriels, elles possèdent ces derniers au stade 7 soit le plus puissant. Kaoru la rousse a des facultés de psychokinésie, autrement dit elle peut agir directement sur la matière par l’esprit. Aoi, la brune à lunettes, est capable de téléporter, soit de déplacer des corps dans l’espace à la vitesse de l’éclair. Quand à Shiho, elle maitrise la psychométrie, elle peut donc lire dans les pensées des autres, ressentir leurs émotions. Elles travaillent pour le gouvernement pour lequel elles accomplissent des missions. Le jeune lieutenant Hikaru, vingt ans, est chargé de veiller sur elles et autant dire que ce n’est pas une partie de plaisir pour lui tous les jours car elles s’entendent bien à le faire tourner en bourrique.

Ce manga présente un supplément racontant l’histoire de la série et la vie du mangaka Takashi Shiina, nous vous laissons donc le plaisir de la découverte. Disons seulement que l’auteur est passé expert dans la science-fiction: chasse aux créatures surnaturelles, voyages dans le temps, univers parallèles, voyages extraterrestres, la vie de ses personnages ne manque jamais de piquant ni d’action. Zettai Karen Children est sa toute dernière série commencée en 2004 et elle connait un franc succès au Japon avec de multiples adaptations et compte déjà 28 volumes que nous avons hâte de lire en français. Le tome 2 que nous n’avons pas encore lu sort en même temps que le tome 1.

Vous l’aurez compris, nous sommes dans un manga de science-fiction pour adolescents plein d’humour qui joue également avec la violence et l’érotisme mais il ne fait qu’effleurer ces deux derniers thèmes avec dérision. Les méchants et leurs attaques font penser à celles d’un jeu vidéo et l’érotisme réside dans des allusions comiques et dans du suggestif qui a du charme car les dessins sont vraiment très beaux, les corps des personnages bien sculptés, leurs expressions suffisamment complexes pour être intéressantes. Sous le couvert d’être une franche rigolade, ce manga aborde un sujet sérieux: l’inégalité entre les êtres humains du fait des dons que chacun reçoit ou non à la naissance. Nous assistons ici en effet à une sorte de combat entre les sous doués et les surdoués, les sous doués étant jaloux des surdoués et ces derniers se sentant isolés du fait que leurs super pouvoirs font peur à  peu près à tout le monde. L’intrigue fait donc tout à fait penser à beaucoup d’histoires de super héros mais s’en distingue par une action vraiment centrée sur les rapports des personnages. Takashi Shiina dessine très peu de cases consacrées au décor, il est concentré sur ses quatre héros qu’il fait évoluer avec subtilité, derrière des effets visuels tambour battant, dans leurs rapports. Montrer leur avenir par exemple dans une scène donnant des pistes intéressantes pour la suite de cette série que nous attendons avec impatience. Les héroïnes sont à la fois amusantes et touchantes, Hikaru est un personnage très comique dont la sensibilité, le sang froid et la persévérance captent notre attention. La problématique de l’avenir de ces personnages, la question de leurs rêves, de leurs centres d’intérêt en dehors de leurs activités ultra-secrètes promet aussi de beaux développements, bref, nous sommes laissés en plein suspense! Un manga qui se dévore comme une bouchée de pain.

Garra rufa, poisson mangeur de peaux mortes
Actes Sud et Albin Michel proposent un rachat commun de Flammarion
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture