BD
« The sword  » tome 1 : le feu

« The sword  » tome 1 : le feu

30 mars 2014 | PAR Sandra Bernard

A la limite du comics et du roman graphique, The Sword de Jonathan et de Joshua Luna paru aux éditions Delcourt surprend tant par son histoire sombre que par son graphisme singulier.

[rating=3.5]

Tout commence lors d’un banal repas de famille. Un professeur d’anglais sans histoire et sa famille sont sauvagement assassinés par trois individus aux surprenants pouvoirs, tenant des propos en apparence incohérents. Seule survivante, Dara Brighton est une jeune étudiante en art, paraplégique, qui a trouvé une étrange et antique épée sous sa maison en feu. Cependant, cette épée d’aspect archaïque s’avère bien plus puissante et dangereuse puisqu’elle confère à son possesseur une force, une adresse, une quasi invincibilité. … et guérit les blessures. Pour elle qui a tout perdu commence alors une enquête entachée de vengeance sur ce dangereux artefact, tout en essayant d’échapper à la police et à des organisations gouvernementales louches.

Extrêmement cinématographique dans son scénario et sa mise en page, l’histoire prend ici ses racines dans la mythologie Minoenne. Le titre, baigné de mythologie antique, est construit autour d’un double mystère, de nombreux rebondissements et pas mal d’action.

Violent et tragique, le récit est soutenu par un graphisme singulier. Une palette réduite de couleurs assez sourdes. Les personnages sont également un peu raides  et pourtant, une grande énergie se dégage de ce livre.

Informations pratiques :

Jonathan et de Joshua Luna, The Sword tome 1 : le feu, éditions Delcourt, Date de parution : 05/03/2014, Prix public : 15.95 €

Visuel : couverture de l’ouvrage

La revue de web de la semaine
DDessin, multiplicité et créativité du monde du dessin
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture