BD

« Hector » Tome 1 : Manigances et Coups tordus

« Hector » Tome 1 : Manigances et Coups tordus

17 août 2015 | PAR Sandra Bernard

Les duos humains/animaux sont une valeur sûre de la Bande Dessinée. L’on pense aisément à Boule et Bill, Garfield et tant d’autres, mais Hector est différent. Hector est le parengon de Luce et son idée fixe est de dominer le monde. Entre humour potache et mauvais esprit trognon, Marc Dubuisson, Régis Donsimoni et Estéban nous régalent d’historiettes savoureuses à retrouver dans la collection jeunesse des éditions Delcourt.

[rating=4]

Pour noël, Luce voulait une super encyclopédie, mais à la place, ses parents lui ont offert un Parengon doué de parole. Après la surprise médusée, la déception est complète lorsque celui-ci, dénommé Hector, fait preuve d’un cynisme et d’un mauvais esprit peu commun. Imbus de sa personne, son but avoué est de dominer le monde et de réduire les humains en esclavage, à commencer par sa famille d’adoption. Pour se faire, il n’est jamais à cours de mauvais tours pour faire tourner en bourrique sa nouvelle famille.

Avec cette nouvelle série, Marc Dubuisson, Régis Donsimoni et Estéban proposent des historiettes en quatre cases à plusieurs niveaux de lecture, efficaces et percutantes, à l’image de Garfield. Si l’on ne peut pas réellement s’attacher à Hector au vu de ses frasques, il est tout de même impossible de le détester . La petite Luce parvient de temps en temps à le remettre en place, mais pour le moment les humains sont encore assez transparents.

Sur la forme, chaque page regroupe deux historiettes indépendantes de quatre cases, à la manière des comic strip. Hector a un physique de peluche et les autres personnages au tracé très rond sont assez agréables.

Informations pratiques :

Scénariste : DUBUISSON MarcDessinateur : DONSIMONI RégisColoriste : ESTEBANHector 01. Manigances et Coups tordus, éditions Delcourt, Collection : HUMOUR DE RIRE, Date de parution : 09/06/2015, prix : 10€95

Le cirque Romanès revient à Paris !
Donald Trump 2016 : campagne politique ou téléréalité ?
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *