Livres
Bang et son gang des peluches Kawaii et Hentai

Bang et son gang des peluches Kawaii et Hentai

19 décembre 2013 | PAR Sandra Bernard

 

Bang et son Gang est un ovni dans le monde du livre pour adulte. Inclassable, il ne peut pas laisser indifférent, tant les sujets qu’il traite touchent dans le fond tout un chacun. Sous sa parure de couleurs acidulées de livre pour enfant se cache en réalité une relecture « Mode LoL » de la psychanalyse freudienne. Attendez-vous à découvrir ou à redécouvrir tout ce qui touche à notre manière d’être en rapport à notre moi profond : complexe d’Œdipe, peur de la castration, stade oral, stade anal, envie de pénis, hystérie, interprétation des rêves, phallus… C’est tout de cela dont il est question dans ce livre qui cache bien son jeu sous des couleurs et des dessins enfantins.

 

L’histoire raconte la vie tumultueuse de quatre petits animaux. Amis dans la vie, ils s’amusent dans une belle prairie toute verte, avec des fleurs et des « enfants » semblables à de petits poussins, tous plus innocents les uns que les autres… Notre bande se compose donc de Bang, un lapin tout rose, Gaz, un éléphant violet, Chupa, un chien orange toujours joyeux et Shredder, un ours vert. Tout ce petit monde est cependant sous les ordres d’un personnage humain dont on ne voit jamais le corps. Répondant au nom de « Docteur », il s’apparente à un boucher qui semble être le maître en ces lieux et qui incarne en quelques sorte l’autorité du père.

Dans les détails, Bang le lapin rose découvre qu’il est une fille, alors qu’il croyait être comme les autres : un garçon. Le jour où elle s’en rend compte, c’est le drame. Elle met alors tout en œuvre pour se procurer un phallus et combler son manque. Gaz l’éléphant est l’archétype même de celui qui aime tout le monde, mais que tout le monde ignore plus ou moins. Malgré sa grande trompe (signe de virilité), il n’a que peu de succès. Chupa, le chien, représente celui qui a trouvé le bonheur en se faisant plaisir tout seul tout au long de la BD. Quant à Shredder, c’est l’archétype même du bon ami qui cache un penchant dévoyé pour les petits poussins. Il passe ainsi la plupart de son temps à essayer d’arranger les choses comme un grand frère, mais adore s’amuser avec les enfants innocents en cachette.

Avec un tableau faussement idyllique, une mise en page composée à chaque fois de six cases et des sketchs satiriques, ironiques, drôles, dérangeants et pervers, mais sans jamais être dégoûtants. Bang et son gang peut apparaître moderne et accessible à tous. Les historiettes remettent bien en question les différents thèmes abordés par Freud en les illustrant avec humour. Les pages s’enchaînent et on se laisse assez facilement entraîner dans ce monde bonbon, qui nous fait digérer par la suggestion des systèmes psychanalytiques assez complexes sans même que l’on s’en rende compte.

Un livre à découvrir si l’envie vous prend de sortir des sentiers battus. Attention toutefois à partager ce livre avec vos amis « avertis », et de le cacher soigneusement à la vue des enfants. Les auteurs Kikoo-lol et Takero ne sauraient être tenus responsables des questions innocentes et dérangeantes posées par les plus jeunes.

Visuel : © Couverture de l’ouvrage

Page sur le site de l’éditeur

Informations pratiques :

Bang et son gang, paru le 21/08/2013. Scénario de Kikoo-lol,  dessin et couleurs de Takaro, série Bang, collection Tapas BD.  ISBN : 978-2-7560-4196-4

Un nouvel hôtel pour chats à Paris… Lol cat or not ?
La patinoire de l’Hôtel de Ville s’installe sur le parvis le 20 décembre
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *