Le Buzz
Un nouvel hôtel pour chats à Paris… Lol cat or not ?

Un nouvel hôtel pour chats à Paris… Lol cat or not ?

19 décembre 2013 | PAR Amelie Blaustein Niddam

On n’en peut plus du phénomène « lol cat », qui vise à voir envahis les réseaux sociaux de minous mignons. La tendance s’essouffle et ce n’est pas pour cela que l’on va arrêter de parler chats puisqu’un second hôtel pour chats ouvre à Paris.

Depuis 2005, le Motelmatou (XVe arrondissement) se targuait d’être l’« unique pension pour chats à Paris » ! On y trouve des boxs doubles spacieux et bien équipés (étagères, cachettes, griffoirs, jouets, litière et nourriture). Ainsi, chaque pensionnaire a la possibilité de grimper, de s’isoler et de jouer… Cela au tarif de 21 euros. Mais cette pension voit un sévère concurrent se dresser devant lui avec « Aristide », actuellement en cours de financement. L’hôtel, qui ouvrira au printemps 2014, est pensé par son fondateur Gauthier Berdeaux comme « une zone de confort pour les chats ». Les propriétaires stressés et diplômés y trouveront « une chambre simple (individuelle) ou double (2 chats) chauffée/climatisée, la nourriture haut de gamme, de l’herbe à chat et de l’eau filtrée à volonté, la litière de votre choix changée matin et soir, l’accès à la playroom, un suivi individuel, une pesée hebdomadaire et un service d’assurance santé. Et bien sûr des jeux, des câlins et des caresses à volonté ».

Après Le Café des Chats, qui cartonne dans le Marais, le phénomène des hôtels devrait largement fonctionner puisqu’il répond instantanément à la question : où laisser son chat alors que l’on a décidé de partir en week-end un vendredi à 17 heures ?

Pour le moment, on ne sait pas encore exactement combien coûtera un séjour chez Aristide (nom du félin du fondateur). Mais l’allure chic de l’endroit situé métro Grands Boulevards, ses prestations de soins luxueuses, tout cela ne devrait pas être gratuit : on parle de 25 euros pour une nuit. Différents abonnements et formules seront bientôt dévoilés.

À suivre… En attendant, le projet Aristide fignole ses financements sur Kisskissbankbank.

Visuel : © Aristide

Le plus malin de Mario Ramos
Bang et son gang des peluches Kawaii et Hentai
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *