Cinema

Une nouvelle polémique cannoise autour du dernier film de Bouchareb « Hors-la-loi »

04 mai 2010 | PAR Coline Crance

Une nouvelle polémique s’annonce sur la Croisette. Depuis Lundi la polémique enfle autour du film « hors-la-loi » de Rachid Bouchareb, accusé de détourner les faits historiques des émeutes de Sétif.

Lionel Lucas , député Ump des Alpes maritimes , s’exprime dans les médias de façon virulente contre « Hors -la-loi » le dernier film de Rachid Bouchareb qui représente l’Algérie au festival de Cannes 2010. Ses attaques ont provoqué de vives réactions. La séquence incriminée par Lionel Lucas dure 6 minutes sur un film de 2h15 et relate les émeutes de Sétif le 8 mai 1945. Il accuse Bouchareb d’avoir fait de « grossières erreurs historiques ». Bouchareb par ce film qui raconte l’histoire de trois frères sur fond de guerre d’Algérie de 1945 à 1962 , avait affirmé rétablir  » la vérité ». Face à cette « vérité » , Lionel Lucas rétorquait  » qu’il n’y avait pas de vérité à rétablir » que la répression des Algériens a « sans doute été disproportionnée. Mais le 8 mai 1945, c’est d’abord avant tout le massacre des Européens »…

Face à ces propos la machine est lancée et confirme toujours plus cette poudrière qu’est le conflit franco- algérien, dans la mémoire commune de ces deux peuples.

Sur internet certains groupes d’extrême droit appellent à faire « croisade sur la Croisette » , à « pourrir » le Festival. Hier, le ministre de la culture Frédéric Mitterand a  demandé à voir le film. Le service de la défense historique est saisi pour statuer sur l’affaire au niveau du  point de vue historique. Quant aux programmateurs du Festival de Cannes , ils affirment que dans tous les cas , ils n’enlèveront jamais le film de la sélection de la compétition officielle et rappellent que personne n’avait interdit à Francis Ford Coppola de réaliser Apocalypse Now , film qui pourtant ne narrait pas les faits historiques de la guerre du Vietnam , ou plus récemment, même si le film avait déjà déclenché une polémique, interdit  Tarantino de tourner Inglorious Basterds ..

L’affaire reste à suivre  mais elle est avant tout révélatrice d’un long processus historique sur le conflit franco-algérien qui commence tout juste à se décanter mais qui n’en est pas moins encore très cloisonné par cette loi du silence qui hurle quand on la brise.

La Tate Modern fête ses dix ans
Spielberg prend les rênes de « War Horse »
Coline Crance

One thought on “Une nouvelle polémique cannoise autour du dernier film de Bouchareb « Hors-la-loi »”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *