Cinema

Une folle envie un film de Bernard Jeanjean

Une folle envie un film de Bernard Jeanjean

07 avril 2011 | PAR Geraldine Lance

Une folle envie est une comédie d’amour d’une grande finesse puisqu’elle traite avec humour un sujet délicat, celui du désir d’enfant.

Yann et Rose sont jeunes, ils s’aiment et veulent avoir un enfant. Neuf mois plus tard toujours aucun bébé à l’horizon. Ils font alors preuve de beaucoup d’imagination et essayent tout et n’importe quoi. Enfin surtout n’importe quoi. Seulement voilà, à tellement vouloir être 3, est-ce qu’ils ne risquent pas de finir tous seuls ?

Une folle envie commence par une pure comédie pour s’orienter rapidement vers un film émouvant.

Clovis Cornillac alias Yann et Rose interprétée par Olivia Bonamy sont ensemble depuis deux ans et désirent avoir un enfant. Quoi de plus normal ? Ce qui paraît simple au départ s’avère en réalité compliqué. Avoir cet enfant va vite se transformer en un vrai parcours de combattant pour le couple. Rose multiplie les consultations chez sa gynécologue, calcule sa période d’ovulation. Faire l’amour n’est plus spontané mais devient un acte purement médical et mathématique. Malgré tous ses efforts, aucun bébé ne pointe le bout de son nez. Rose va donc recourir à l’insémination, une période difficile et douloureuse pour un couple.

Mais grâce à son humour, Bernard Jeanjean nous fait vivre cette pro-création avec chaleur, humanité et émotions. Il ne sombre pas dans la tristesse. Au contraire, par sa façon de filmer, par les dialogues, il parvient à évoquer le thème de la grossesse avec joie et gaieté. Surtout, il permet de s’interroger sur d’autres thèmes, tels que le couple, la famille, les amis.

Par cette folle envie d’avoir un enfant, c’est tout le couple qui est remis en question. Est-ce qu’un couple se définit par le fait d’avoir un enfant? Qu’est-ce que cela représente d’avoir un enfant par voie naturelle? Qu’implique l’adoption?

Cela renvoie aussi à la notion de la famille. Car lorsque nos deux personnages se remettent en question, ils s’interrogent forcément sur les raisons qui les poussent à vouloir un enfant. Du coup, ils se demandent quel a été leur vécu d’enfant et retrace leur enfance. Une enfance radicalement différente. Yann a été élevé dans une famille distante où les rapports familiaux sont conflictuels. A l’inverse, Rose a une famille intrusive qui vit avec elle toutes les galères pour avoir un enfant.

L’histoire de ces deux familles n’est pas le seul cliché du film. Bernard Jeanjean a également repris des clichés très tendance, comme la vague actuelle du bio.

En somme, Une folle envie permet de se plonger dans le monde de la grossesse avec bonheur grâce à nos deux personnages principaux. Olivia Bonamy est lumineuse. Jeune mère , elle laisse libre cours à la petite fille qui est en elle. Elle va très loin dans l’émotion et la fantaisie. Clovis Cornillac excelle lui aussi dans ce rôle de gentleman juvénile. Il a le charme étudiant d’un être en devenir tout en étant déjà un homme inscrit dans le réel. C’est ce qui fait de lui un type orgueilleux et fier mais qui est encore en train de se construire.

L’ alchimie entre les deux personnages passe et çà se sent pour notre plus grand plaisir!

Une folle envie avec Clovis Cornillac, Olivia Bonamy, Marianne Denicourt, Pierre-François Martin Laval, Martin Lamotte. Sortie le 18 mai 2011

Infos pratiques

Règlement de comptes dans Le Nombril d’Anouilh à la Comédie des Champs-Elysées
La Proie d’Eric Valette
Geraldine Lance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *