Cinema

Star Trek ou comment relancer une saga avec brio

06 mai 2009 | PAR Eric

startrekLa saison des blockbusters estivaux va commencer. Le bal sera ouvert par X-Men origins : Wolverine. Deuxième événement en vue : Star Trek. Le film suit la mode du reboot : une vieille saga tombée en désuétude qui redémarre depuis le début, dans le genre de Batman Begins ou Casino Royale. Avec ce Star Trek, JJ Abrams, réalisateur de Mission Impossible 3 et créateur de Lost et Alias, opère dans la série un grand nettoyage de printemps.

James Tiberius Kirk est un jeune homme élevé dans une ferme de l’Iowa. Depuis son enfance, il a développé un certain goût pour la révolte. En dépit de cet esprit trublion, il réussit à intégrer la fameuse Starfleet Academy, grand centre d’entraînement du futur personnel des vaisseaux interstellaires. Kirk rejoint alors l’équipage de l’Enterprise. Il y rencontre Monsieur Spock, un habitant de la planète Vulcain à l’esprit logique et rationnel. Ces deux hommes que tout oppose doivent faire équipe pour affronter les Romuliens, êtres primaires et violents qui veulent détruire  Vulcain.

Le casting est un des points forts du film.
Le casting est un des points forts du film

Le synopsis paraît basique mais le scénario est ingénieux ; il participe par l’utilisation des voyages dans le temps et des réalités alternatives à la remise à neuf de la franchise.

Le casting participe également à ce dépoussiérage de la saga. Le nouvel équipage ferait presque oublier l’ancien. Chris Pine et Zachary Quinto sont charismatiques dans leurs rôles respectifs de Kirk et Spock. L’alchimie est parfaite entre eux deux. Les rôles secondaires sont tout aussi savoureux. Par exemple, Simon Pegg, acteur remarqué pour ses rôles dans les comédies Shaun of the Dead et Hot Fuzz, est hilarant dans son rôle d’ingénieur du vaisseau.

Le grand ménage dans un film de science-fiction ne serait pas complet sans des effets spéciaux digne de ce nom. Les effets mettent en valeur les batailles spatiales (qui sont alors grandioses) et les multiples morceaux de bravoure. Une scène d’ouverture explosive, un saut en chute libre dans l’espace, une course poursuite monstrueuse… : le rythme ne faiblit jamais !

JJ Abrams prouve une fois de plus son talent en sortant une saga interstellaire du carcan des fans parlant le Klingon (langage d’un peuple extraterrestre de Star Trek) et connaissant la marque de parfum de Mr Spock. Que les adeptes  se rassurent ; ils pourront jouer à retrouver les multiples références à leur saga fétiche.

Eric Provot

Star Trek, de JJ Abrams, avec Chris Pine, Zachary Quinto, Eric Bana, Karl Urban, Winona Ryder, Simon Pegg, Leonard Nimoy, Anton Yelchin, Bruce Greenwood, Etats-Unis, 2009, 2h08. Sortie le 6 mai.
Retour sur la première étoile : le courage des bons sentiments
C’est un vélo? Une trotinette? Non c’est un Segway!
Eric

3 thoughts on “Star Trek ou comment relancer une saga avec brio”

Commentaire(s)

  • Erwan

    Merci à Eric pour sa contribution à laboiteasorties durant tout ce mois

    avril 25, 2009 at 13 h 28 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *