Cinema
Sorties cinéma pour la semaine du 14 septembre

Sorties cinéma pour la semaine du 14 septembre

13 septembre 2011 | PAR Clement Fraioli

Cette semaine cinéma est marquée, entre autres, par le 1er round de la bataille qui opposera les deux nouvelles versions de La Guerre des Boutons. En effet, les droits du livre de Pergaud étant tombés récemment dans le domaine public, il ne fallut pas attendre longtemps pour que des producteurs se saisissent du projet. Ainsi, la première de ces adaptations sort cette semaine, réalisée par Yann Samuell (Jeux d’enfants), avec Alain Chabat, Fred Testot et Mathilde Seigner, en attendant de voir, la semaine prochaine, la version de Christophe Barratier (Les Choristes), avec Kad Merad, Guillaume Canet et Laetitia Casta. Mis à part ces « mastodontes » du box-office, on pourra se divertir avec quelques films d’actions, s’émouvoir avec des comédies romantiques, et découvrir avec de surprenants documentaires.


La Guerre des Boutons
(France, 1h49)

Réalisé par Yann Samuell

Avec Alain Chabat, Mathilde Seigner, Eric Elsmonino, Fred Testot…

Yann Samuell transpose l’œuvre de Louis Pergaud en 1957. Comme dans le livre, deux bandes rivales s’affrontent dans une « guerre » dont le tribut consiste à retirer les boutons des perdants. La différence de cette adaptation réside dans l’arrière plan historique, marqué par un conflit, bien réel cette fois-ci, la guerre d’Algérie.

 

Le Sens de l’Age (France, 1h15, documentaire)

Réalisé par Ludovic Virot

Dans ce documentaire, Ludovic Virot donne la parole à six octogénaires qui lui confient leurs désirs et leurs attentes. Abordant des sujets tels que leur jeunesse, leur rapport à la vieillesse et, bien sûr, à la mort, ces rencontres émouvantes sont entrecoupées de haïkus, des courts poèmes japonais.

 

Et maintenant on va où? (France, 1h50)

Réalisé par Nadine Labaki

Avec Claude Msawbaa, Leyla Fouad, Antoinette El-Noufaily…

La réalisatrice de Caramel, aborde dans son nouveau film les difficiles sujets de la guerre et de la religion. Ainsi, dans un village isolé du Liban, les femmes, chrétiennes et musulmanes, mettent tout en œuvre pour empêcher les hommes de se battre. Ruses et inventivité sont de mises pour les distraire et les éloigner des nouvelles de la guerre qui se déroule autour d’eux.

 

Un tigre parmi les singes (Italie, 1h27)

Réalisé par Stefano Incerti

Avec Toni Servillo, Mi Yang, Geppy Geijeses…

Marino Pacileo surnommé Gorbaciof, à cause de la tâche de vin qu’il porte sur le front, est comptable à la prison de Poggioreale à Naples. Réservé et silencieux, il a un vice : les jeux de hasard. Lorsqu’il découvre que le père de Lila, la jeune chinoise dont il est amoureux, ne peut couvrir ses dettes de jeux, il vole l’argent de la caisse de la prison pour le donner à la jeune femme. Entre endettements, pots-de-vin et vols, Gorbaciof commence alors une irréversible descente aux enfers.

 

Crazy, Stupid, Love (USA, 1h58)

Réalisé par John Requa et Glenn Ficarra

Avec Steve Carell, Ryan Gosling, Julianne Moore…

Cal Weaver a ce qu’on peut appeler une vie bien rangée: marié à son amour de jeunesse, bonne situation, belle maison, beaux enfants… Tout cela est cependant remis en question par la demande de divorce de sa femme. Cal se retrouve livré à lui-même, dans un monde de célibataires auquel il n’est plus adapté. Il rencontre alors un Dom Juan des temps modernes, qui l’aidera à surmonter cette épreuve, et peut-être même plus encore…

Voir notre critique ici

 

Fright Night (USA/Inde, 2h00)

Réalisé par Craig Gillespie

Avec Anton Yelchin, Colin Farrell, Toni Collette…

La vie paisible de Charlie Brewster, élève de terminale, est chamboulée par l’arrivée de son nouveau voisin, au comportement étrange. Après l’avoir observé, Charlie ne peut s’empêcher de penser que ce dernier est un vampire.

Voir notre critique ici

 

Warrior (USA, 2h20)

Réalisé par Gavin O’Connor

Avec Tom Hardy, Joel Edgerton, Jennifer Morrisson…

Ancien soldat, Tommy rentre au pays et demande à son père de le préparer à un tournoi d’arts martiaux, pouvant lui permettre de gagner beaucoup d’argent. De son côté, le frère de Tommy, décide lui aussi de participer à ce tournoi, pour des raisons différentes… Les routes des deux frères ne manqueront pas de se croiser, faisant ainsi ressortir d’anciennes rancœurs encore profondes.

 

Q (France, 1h35, interdit aux moins de 16 ans)

Réalisé par Laurent Bouhnik

Avec Déborah Révy, Gowan Didi…

Chassé croisé de 3 destins, dont le point de rencontre est une femme Cécile, objet de désir mais dont la liberté empêche tout attachement. Cette dernière, transgressant les normes sociales et les tabous, va pousser chacun des personnages à se dévoiler plus qu’il ne l’a jamais fait.

 

La Fée (Belgique/France, 1h33)

Réalisé et avec Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy

Dom est veilleur de nuit dans un petit hôtel du Havre. Un soir, une femme arrive à l’accueil, sans valise, pieds nus. Elle s’appelle Fiona. Elle dit à Dom qu’elle est une fée et lui accorde trois souhaits. Le lendemain, deux vœux sont réalisés et Fiona a disparu. Mais Dom est tombé amoureux de la Fée Fiona et veut la retrouver.

 

Kinshasa Symphony (Allemagne, 1h38, documentaire)

Réalisé par Martin Baer et Claus Wischmann

Dans l’obscurité totale, deux cents musiciens jouent la neuvième symphonie de Beethoven « L’hymne à la joie ». Une panne de courant intervient quelques mesures avant l’achèvement du dernier mouvement mais pour le seul orchestre symphonique du Congo, ceci est le dernier de leurs soucis. En quinze ans d’existence, la formation de l’Orchestre Symphonique a survécu à deux coups d’état et une guerre civile. Heureusement, il y a la passion pour la musique et l’espoir d’un avenir meilleur.

Interview de Pierre Schoeller, réalisateur de L’Exercice de l’Etat
Zoom sur une des premières foires off de la FIAC : la Slick art fair
Clement Fraioli

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *