Cinema

Sorties ciné de la semaine ( 28 septembre )

Sorties ciné de la semaine ( 28 septembre )

27 septembre 2011 | PAR Amelie De Chaisemartin

La difficulté de la maternité sera représentée à l’écran cette semaine, avec la sortie d’Un heureux événement et de We need to talk about Kevin. Les méandres de la passion amoureuse et artistique apparaîtront dans les films Un été brûlant et Pure. Il y aura également deux films d’action, identité secrète et true legend, et un inclassable polar, Notre paradis. Deux documentaires sont aussi à l’affiche, Nos plusieurs, qui filme les répétitions d’une troupe d’autistes,  et Ceci n’est pas un film, sur la situation judiciaire du réalisateur iranien de Jafar Panahi. Une fiction, les hommes libres, nous offre un nouveau regard sur la France pendant la seconde guerre mondiale. La série Glee sort en film, pour nous faire rire et danser. Enfin, trois reprises des années 70 seront projetés, L’atelier enchanté (film d’animation), Portrait d’une enfant déchue et Panique à needle park.


 

Les hommes libres, de Ismael Ferroukhi, avec Tahar Rahim, Michael Lonsdale. 1942, Paris est occupée par les Allemands. Younes, un jeune émigré algérien, vit du marché noir. Arrêté par la police française, Younes accepte d’espionner pour leur compte à la Mosquée de Paris. Les rencontres qu’il y fera vont faire évoluer sa mission.

 

 

 

 

Un heureux événement, de Rémi Bezançon, avec Louise Bourgoin, Pio Marmai. Adapté du livre d’Eliette Abecassis, « Un heureux événement » brise les tabous de la maternité via le journal intime tragi-comique d’une jeune femme qui devient mère.

 

 

 

Identité secrète, de John Singleton, avec Taylor Lautner, Lily Collins. Un jeune homme découvre que ses parents ne sont pas réellement ceux qu’ils prétendent. Une révélation qui l’entraînera dans une aventure où les pièges se succèdent et où il devra lutter pour sauver sa vie.

 

 

 

Un été brûlant, de Philippe Garrel, avec Monica Bellucci, Louis Garrel. Paul rencontre Frédéric par un ami commun. Frédéric est peintre. Il vit avec Angèle, une actrice qui fait du cinéma en Italie. Pour vivre en attendant d’être acteur, Paul fait de la figuration. Sur un plateau, Paul rencontre Elisabeth qui est aussi figurante. Ils tombent amoureux…

 

 

Glee! on Tour, de Kevin Tancharoen, avec Dianna Agron, Chris Colfer. Après le succès fulgurant de la série Glee aux Etats-Unis, les apprentis-musiciens font leur tournée au cinéma, et en 3D…

 

 

 

True legend, de Woo-Ping Yuen, avec Vincent Zhao, Xun Zhou. Général réputé de la dynastie Qing, Su Chan met fin à sa carrière militaire pour réaliser son rêve : fonder une famille et sa propre école d’arts martiaux. Mais sa paisible existence est réduite à néant quand Yuan Lie, son frère adoptif, exécute le père de Su Chan…

 

 

We need to talk about Kevin, de Lynne Ramsay, avec Tilda Swinton, John C. Reilly. Eva a mis sa vie professionnelle et ses ambitions personnelles entre parenthèses pour donner naissance à Kevin. La communication entre mère et fils s’avère d’emblée très compliquée. A l’aube de ses 16 ans, il commet l’irréparable. Eva s’interroge alors sur sa responsabilité.

 

 

 

Notre paradis, de Gaël Morel, avec Stéphane Rideau, Dimitri Durdaine. Vassili, prostitué vieillissant aux pulsions criminelles, trouve un jeune homme inanimé dans le Bois de Boulogne et le recueille chez lui. Les deux hommes, devenus complices et amants, se prostituent ensemble et volent leurs clients…

 

 

 

Pure, de Lisa Langseth, avec Alicia Vikander, Samuel Froler. Katarina a 20 ans et habite une sombre banlieue de Göteborg. Elle n’a pas terminé sa scolarité et redoute de finir comme sa mère. Un jour, elle tombe par hasard sur une vidéo avec une musique de Mozart et tombe immédiatement sous le charme de ce morceau.

 

 

 

Nos plusieurs, documentaire de Fred Soupa. Ce documentaire sur une troupe d’acteurs autistes répétant le plus grand poème épique indien, le Mahâbhârata, occasionne une réflexion sur l’art et le handicap.

 

 

 

Ceci n’est pas un film, de Jafar Panahi, Mojtaba Mirtahmasb, avec Jafar Panahi. Depuis des mois, Jafar Panahi attend le verdict de la cour d’appel. A travers la représentation d’une journée dans sa vie, Jafar et un autre cinéaste iranien, Mojtaba Mirtahmasb, nous proposent un aperçu de la situation actuelle du cinéma iranien.

 

Reprises:

 

L’atelier enchanté, film d’animation des années 70 de la réalisatrice tchèque Hermina Tyrlova, avec 5 courts-métrages, est repris cette semaine. De quoi émerveiller petits et grands.

 

 

 

Portrait d’une enfant déchue, réalisé par Jerry Schatzberg , avec Faye Dunaway, Barry Primus, John Heffernan, sorti en 1972. Ancienne célébrité de mannequinat, Lou Andreas Sand s’est isolée dans une maison au bord de l’océan où elle tente de vivre autrement, en se consacrant à la poésie et à la sculpture. Abîmée par la dépression et les excès, elle reçoit la visite de son ami photographe Aaron Reinhardt.
Il tente avec elle de faire le point sur sa vie.

 

 

Panique à Needle Park, de Jerry Schatzberg, avec Al Pacino, Kitty Winn, sorti en 1971. Helen traverse une passe douloureuse de son existence. Elle rencontre Bobby et s’éprend de lui, un jeune drogué qui lui redonne un goût de la vie qu’elle ne possédait plus…

 

 

Lisbeths à la Manufacture des Abbesses, ou les métamorphoses de l’amour
Another Silence ou le silence du deuil (en salles le 19 octobre)
Amelie De Chaisemartin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *