Séries
« Possessions » : la série Canal + où la mariée était en rouge

« Possessions » : la série Canal + où la mariée était en rouge

10 décembre 2020 | PAR Yaël Hirsch

Ecrite par Shachar Magen et Valérie Zenatti et diffusée du 2 au 16 novembre sur Canal +, désormais disponible sur myCANAL, la mini-série Possessions est un  thriller en 6 épisodes dans un Tel-Aviv désertique, violent et chiadé. 

Le jour de son mariage délicieusement clinquant, tout tourne mal pour la jolie Nathalie (Nadia Tereszkiewicz, nouvelle Hit girl découverte aux côtés de Benjamin Biolay dans son dernier clip et dans la 4e saison de la série Dix Pour Cent): non seulement sa superstitieuse mère juive-tunisienne part en live, mais à l’heure de la pièce-montée, après que la lumière se soit rallumée, on retrouve son mari mort égorgé à ses pieds et elle, le couteau dans les mains. Un drôle de vice-consul français (Réda Kateb) va lui venir en aide alors que la justice israélienne la croit définitivement coupable.

Dans un Tel-Aviv haut en couleurs et aux longues plages désertiques, l’ambiance thriller s’installe au long des 6 épisodes très travaillés. Réda Kateb est extraordinaire, les personnages secondaires, incarnés par Tchéky Karyo, Judith Chemla, Noa Koler ou Ariane Ascaride sont superbement écrits. Et le côté fantastique marche bien, notamment mêlé de considérations sur le religieux et la superstition, malgré certaines séquences plus attendues.

Seul petit bémol avant de se plonger ou replonger dans cette fresque réellement internationale et aboutie : autant la superbe Nadia Tereszkiewicz crève l’écran, autant ses formes (et ses bleus) omniprésents à l’écran dérangent un peu par leur lascivité qui semble longtemps gratuite.

Possessions, de Shachar Magen et Valérie Zenatti, avec Nadia Tereszkiewicz, Reda Kateb, Dominique Valadié, Ariane Ascaride, Judith Chemla, Noa Koler, Aloïse Sauvage, Tzahi Grad, Roy Nik et Tchéky Karyo, 2020, 6X52min, Haut et Court, à voir sur myCANAL visuel :affiche de la série.

Agenda des expos et vernissages du 10 décembre
« Vers la Bataille » : Malik Zidi sur les routes du Mexique pour photographier la guerre
Avatar photo
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture