Cinema
« Vers la Bataille » : Malik Zidi sur les routes du Mexique pour photographier la guerre

« Vers la Bataille » : Malik Zidi sur les routes du Mexique pour photographier la guerre

10 décembre 2020 | PAR Yaël Hirsch

Le premier long-métrage de Aurélien Vernhes-Lermusiaux suit un photographe parti photographier la guerre au Mexique vers 1860. Un film en costume, à l’image travaillé, à l’univers viril et au tempo lancinant, qui nous embourbe élégamment dans son rythme et ses couleurs. Un très bel objet  de cinéma distribué par Rezo le 30 décembre 2020. 

Vers 1860, un photographe (Malik Zidi, impeccable sous son épaisse pelisse) convainc un général de l’armée française (Thomas Chabrol, parfaitement raide et juste) de l’envoyer au Mexique pour aller photographier la guerre. Mais le front n’est pas aussi facile à trouver que prévu. Le héros avance dans la jungle avec son matériel posé sur un cheval et son assistant, le mexicain Pinto, rencontré dans la jungle et utilise les lueurs du feu du campement de chaque soit pur écrire des lettres à une amie en France, qui saisissent son humeur et l’atmosphère.

Hanté par de nombreux fantômes, Aurélien Vernhes-Lermusiaux livre un film en costumes très intime, où les images semblent autant de cartes postales envoyées à travers les temps. Il y a à la fois du Goya et du Aguirre dans les images qui défilent avec lenteur comme des cartes postales dont on verrait une face, alors que la voix off de Malik Zidi nous permet de lire le texte le plan d’après. Lent, lancinant, fascinant, le déroulé du film est étrange, inquiétant, prenant. Au coeur des ténèbres, il y a la transformation de ce héros quichottien en diable, qui cherche la guerre pour la capturer en photos, comme si l’image pouvait se passer de bruit et de malheur. On s’enfonce avec lui dans la jungle, dans une fuite calme et lente, mais une fuite tout de même. Dans ses couleurs chatoyantes, Aurélien Vernhes-Lermusiaux nous offre un univers masculin, extrême et définitivement dépassé, mais qui résonne fort avec nous, aujourd’hui. Une œuvre originale qui s’offre dans un bel écrin, à découvrir, espérons-le, le 30 décembre en salles.

Vers la bataille, d’Aurélien Vernhes-Lermusiaux, avec : Malik Zidi, Leynar Gomez, Thomas Chabrol, Olivier Chantreau, France, 1h30, Rezo Films, sortie le 30/12/2020.

visuel: affiche du film

« Possessions » : la série Canal + où la mariée était en rouge
La Tétralogie de l’Opéra de Paris s’achève dans une rare intensité
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture