Séries
Borgia le retour

Borgia le retour

12 mars 2013 | PAR Marie Pichereau

Borgia c’est l’immersion totale dans le Vatican de l’époque de la Renaissance, un lieu sacré corrompu jusqu’à l’os. Archevêque, cardinaux tous ne reculent devant rien pour arriver à leurs fins avec à leurs têtes le sulfureux : Rodrigo Borgia.

Après le succès magistral de la saison 1, la famille la plus décadente de l’église catholique revient sur nos écrans. Comme un pied de nez à l’actualité, le retour des Borgia sur la chaine câblée, tomberait presque à pique. Alors qu’au Vatican, le conclave se réunit pour élire le nouveau pape, Tom Fontana nous fera replonger dans l’histoire de la chrétienté autour de l’un des papes les plus controversés de son époque.

Pour la petite histoire, Borgia est le nom italianisé de la famille Borja, originaire du Royaume de Valence en Espagne. Dans l’Italie du XVE siècle elle a eu une grande importance en politique, puisqu’elle a fourni pas moins de deux papes au Vatican. Cette famille porte également un lourd héritage entaché par des accusations d’empoisonnement, de fratricides et d’incestes. La légende de cette famille ne peut donc qu’inspirer. Six séries ont été réalisées sur le sujet la dernière étant celle de la création originale canal + en collaboration avec le groupe Lagardère.

Dans le même registre que les séries à succès Rome ou The Tudors, Borgia s’axe autour du sexe, de l’argent, de la puissance et de la foi. Un mélange assez éclectique qui dépeint une Italie claire-obscure, bien loin de l’image que l’on en a aujourd’hui.

La première saison débutait par la succession dans l’ombre du Pape Innocent VIII. Rodrigo Borgia, mettra tout en oeuvre pour accéder au trône de l’église catholique. Il s’efforcera avec son clan d’instaurer une dynastie pour exercer leur domination sur le monde. Bien que la série soit une fiction, les luttes de pouvoir, trahisons, meurtres et orgies magistrales, sont tout de même basés sur des faits réels. Cela dérange mais intrigue en même temps. Cette époque révolue de notre Histoire des plus décadente, est habillement remise au goût du jour, modernisée et interprétée avec brio par un casting discret. Seule parenthèse à faire, une liberté certaine a été prise avec de nombreuses dates historiques qui ne coïncide pas du tout avec la réalité. Des pépites que seuls les historiens peuvent remarquer, cela va de soi ( Dans le troisième épisode, alors qu’a lieu l’élection du nouveau pape, un cardinal parle de chocolat. Or cette élection a lieu le 11 août 1492 et Christophe Colomb ne découvrit le nouveau continent que le 12 octobre 1492. La fève de cacao, qui en est originaire, n’arrivera en Europe qu’en 1528.). La série n’est donc pas une fresque historique mais plutôt une biographie audiovisuelle « remaniée » de la famille Borgia. Seuls les faits et anecdotes les plus indécents ont été gardés…

Dans la seconde saison qui débutera lundi prochain, dont le final serait (selon les dires) absolument dantesque, l’intrigue prendra place huit mois après la mort de Juan Borgia (fils de Rodrigo) et montrera l’ascension de Cesare (second fils) ainsi que l’émancipation de Lucrezia (sa fille). Avec 1,6 million de téléspectateurs lors du lancement de la série 1, cette nouvelle saison pourrait bien affoler l’audimat. « Même Dieu ne peut les arrêter », c’est peu dire en effet. Teaser ci-dessous.

Visuels : Pochette DVD.

Le gratin de la scène électronique se donne rendez-vous au Showcase pour le WIHMini Festival !
Une toile de Van Dyck authentifiée grâce à la création d’un musée virtuel
Marie Pichereau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *