Cinema

Notre sélection des sorties ciné de la semaine du 15 avril

14 avril 2009 | PAR Eric

Qu’y a t-il au cinéma cette semaine ? Plein de nouveautés.

oss117Voici l’événement tant attendu des 15-35 ans : le retour d’Hubert Bonisseur de la Bath, alias OSS 117. Douze ans après sa mission au Caire, l’espion français n’a pas pris une ride. Il se retrouve à Rio sur les traces d’un microfilm compromettant pour l’état français. De belles femmes, des nazis et des répliques déjà cultes… Voici ce qui attend les spectateurs :

adoration1Atom Egoyan est de retour. Comme à l’habitude du réalisateur, Adoration est un film qui sort des sentiers battus. Une oeuvre où le cinéaste raconte l’histoire d’un jeune garçon qui raconte un canular sur Internet. Mais il apprend malgré lui qu’il est difficile de maîtriser l’information sur internet. (Pour lire notre critique, cliquez ici)

rachelJonathan Demme, réalisateur du Silence des agneaux, nous présente Rachel se marie. Sur un scénario de Jenny Lumet (la fille de Sydney), son long métrage suit l’histoire de Kym qui sort de sa cure de désintoxication le week-end du mariage de sa soeur. Un retour qui révèle les tensions latentes dans la famille. Succès outre-atlantique, le film a vu la nomination d’Anne Hataway aux Oscars et aux Golden Globe, ce qui ne laisse rien présager, nous sommes d’accord.

moneyLet’s make money est le documentaire du moment. Après We feed the World, le réalisateur autrichien Erwin Wagenhofer  nous explique tranquillement comment les financiers pourrissent la côte espagnole sans permis de construire, et comment le contribuable rembourse. Ou alors il nous apprend que l’ingénieur indien devient trop cher, alors il faut délocaliser. Très distrayant, léger, printanier. Ou pas du tout. (Critique ce soir sur notre site).

Michael Winterbottom, qui s’est déjà fait remarquer avec Un coeur invaincu et The road to guantanamo, livre Un été italien. Après la mort de sa femme, un veuf décide de partir en Italie avec ses deux filles pour repartir de zéro.

italien

Bertrand Tavernier réalise un film aux États-Unis. Avec Tommy Lee Jones. Encensé par la critique, nommé à de nombreux festivals, Dans la brume électrique souffre autant de longueurs que de l’accueil partial dont il est l’objet. L’investigation sur un tueur en série passionne peu. Voir notre critique, et notre dossier sur ces réalisateurs français qui voguent à l’étranger, cliquez ici

brume1

Parmi les « ressorties » de la semaine, Bugsy Malone. Ce film d’Alan Parker, à qui l’ont doit Midnight Express, est un des premiers rôles de Jodie Foster. Une parodie de film de gangster avec des enfants. Et pour cause, elle avait 14 ans à l’époque. A peine plus vieille que dans Taxi Driver...

bugsymalone

Autre « ressortie » cette semaine : Qu’est-il arrivé à Baby Jane ? Ce film de Robert Aldrich réalisé en 1962 nous renvoie dans les années 30 et à Jane, ancienne enfant star, qui en veut à sa soeur d’être une grande actrice de cinéma. Bette Davis, Joan Crawford….

baby

Les autres sorties de la semaine sont :

idiot katanga poussiere temoin

Jonathan Mann, musicien obsessionnel
Ballade avec Hugh Coltman
Eric

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *