Cinema

Nénette de Nicolas Philibert, une émouvante rencontre

30 janvier 2011 | PAR Coline Crance

Le film Nénette du réalisateur Nicolas Philibert qui avait déjà marqué les esprits par son film Etre et Avoir, pose sa caméra cette fois-ci devant les cages de la ménagerie du Jardin des Plantes ! Il filme Nénette orang-outang de Bornéo et doyenne de la ménagerie.

Figure emblématique de la ménagerie du Jardin des Plantes à Paris, doyenne des lieux, Nénette, orang-outang de Bornéo, voit défiler devant sa cage plus de 600000 personnes par an :  des couples, des promeneurs solitaires, des touristes … Encouragés par ses grimances plus que simiesques, les visiteurs rient, s’apitoient, se comparent. Un petit garçon quand il apprend que Nénette à quarante ans, la juge contemporaine de son père. Des italiens comparent sa cage à la grandeur des appartements parisiens. Et une dame âgée inquiète par la tristesse émanant de Nénette, imagine l’absence ou la perte d’un mari… Nénette, personnage le plus opâque de cinéma qui soit, se fait à la fois le regardé mais aussi le regardant par lequel on se projette.

Nénette est donc un documentaire mais c’est aussi un film. Le film repose sur la disjonction de l’image et du son d’un bout à l’autre. Il n’y a pas de contrechamp. Le monde de la ménagerie est soit celui qui résonne derrière la glace soit celui extérieur de la glace. Les voix des humains s’accaparent le potentiel sentimental de Nénette , mais elles ne sont jamais identifiées. Les voix résonnent , les cris des autres restent. Nicolas Philibert fait aussi parler les aides soigneurs, mais aussi ses amis d’horizons divers tels que Eric Slabiac et Frank Anastasio des Yeux noirs, la psychanalyste Linda de Zitter, le comédien Pierre Meunier … Le film repose uniquement sur sa bande son qui fait de Nénette ce miroir, cette surface de projection. L’objet devient alors le sujet qui se fait regard.

Nénette documentaire français de Nicolas Philibert de 2010. Durée : 1h07. Bonus : deux courts-métrages ( La nuit tombe sur la ménagerie et La projection) suivis d’un entretien avec Gérard Rousseau, chef soigneur de la ménagerie. Dvd disponible à la vente le 1er Mars 2011 aux éditions Montparnasse. Prix de vente : 15 euros.

Infos pratiques

Monsieur Ma, libraire dans la Chine des années 1960
Last Night de Massy Tadjedin, tentation et adultère
Coline Crance

One thought on “Nénette de Nicolas Philibert, une émouvante rencontre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture