Cinema
Mr. Nice, biopic poseur sur le trafiquant de marijuana Howard Marks

Mr. Nice, biopic poseur sur le trafiquant de marijuana Howard Marks

05 mars 2011 | PAR Olivia Leboyer

Un film sur la vie du trafiquant de marijuana Howard Marks, pas désagréable à regarder mais assez agaçant par ses partis pris et son côté modeux. Sortie le 13 avril 2011.

Howard Marks serait ainsi un type hyper cool, brillantissime, qui s’est engagé dans un trafic de drogues douces sympa, injustement interdit par la loi. Autant dire que le réalisateur, Bernard Rose, n’est pas franchement impartial, présentant toute l’histoire du seul point de vue de son héros. Dans la vie, Marks a des facilités : pour les études (diplômé d’Oxford sans grand effort), avec les filles (qu’il séduit par un demi-sourire un peu las), et pour s’enrichir démesurément, en trafiquant tranquillement de la marijuana au kilo.

Fort de son intelligence, Marks hésite vaguement entre faire prof ou faire trafiquant, choisissant très pragmatiquement la solution la plus avantageuse. Une seule scène, au début du film, nous montre un meurtre commis sous l’emprise de la drogue, lors d’une petite party où Howard Marks se trouvait. Zone d’ombre qui ne semble pas le hanter beaucoup par la suite. Marks slalome avec style entre diverses sortes de mafieux, et fraie aussi bien avec le MI 6 qu’avec l’IRA (David Thewlis joue un membre de l’IRA, assez drôle). Habile à cultiver les réseaux, Marx use de son charme et de son aplomb pour narguer un peu tout le monde, poursuivant calmement son propre intérêt.

Le spectateur peut trouver légèrement gênant que ce personnage, pas monstrueux du tout mais pas follement sympathique non plus, fasse pratiquement l’objet d’une hagiographie.
La mise en scène est parfois lourde (scènes de flash back en noir et blanc avec incrustations), parfois fluide et maîtrisée : choix intelligent de tout tourner dans une espèce de brouillard.
Et les acteurs ? Dans Coup de foudre à Notting Hill, Rhys Ifans jouait le colocataire, hirsute et toujours en slip, de Hugh Grant. Mais depuis le sympathique Good Morning England, on sait qu’il peut porter avec classe la petite veste bleu marine et les pattes d’éph. D’où sa promotion ici en icône du vrai chic londonien. A ses côtés, Chloë Sevigny, caution mode indiscutable, s’en sort plutôt bien dans le rôle de la fidèle Judy Marks.
Mais bon : Howard Marks nous vend de la marijuana, Howard Marks nous vend un film sur sa vie, et très bientôt dans les librairies Howard Marks nous vend son autobiographie (sortie le 7 avril, chez Mama Editions). Ça fait un peu beaucoup, et il n’est pas garanti que Mr. Nice vous fera vraiment planer…

Mister Nice, de Bernard Rose, Grande-Bretagne, 2h01, avec Rhys Ifans, Chloë Sevigny, David Thewlis. Sortie le 13 avril 2011.

Infos pratiques

Vendredi 13 au théâtre Montmartre Galabru
Cession hip-hop au Dansoir de la BNF
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

3 thoughts on “Mr. Nice, biopic poseur sur le trafiquant de marijuana Howard Marks”

Commentaire(s)

  • personne

    vous aussi vous avez votre partis pris, au faite ce n’est pas un meurtre au debut du film mais une overdose…

    avril 2, 2011 at 0 h 40 min
  • JULIEN

    Bonjour,

    Vous dites que Bernard Rose n’est pas franchement impartial…
    Avez-vous l’impression de l’être?? Vous êtes le parti pris tout à fait inverse.

    D’ailleurs comment pourrait-il l’être? Vous dîtes qu’Howard Marks va ( je vous cite )  » bientôt nous vendre son autobiographie en librairie… »

    A l’avenir, vous devriez vous renseigner, vous auriez pu par exemple lire l’autobiographie d’Howard Marks  » MR NICE « , sortie en France en 2003, il y a plus de 8 ans…Le film MR NICE étant l’adaptation de cette autobiographie parue il y a 10 en Angleterre…Est-il besoin que j’aille plus loin?

    Une simple recherche sur google avec  » Howard Marks  » en mots clés vous aurait évité d’écrire des choses totalement fausses!

    Je vous conseille le livre, je l’ai lu il y a déjà plusieurs années, il est très bon, meilleur que le film d’ailleurs. Ce qui sort en 2011 n’est qu’une réedition…c’est vraiment lamentable de dire n’importe quoi sans avoir fait de recherche.

    Cordialement

    mai 4, 2011 at 21 h 32 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture