Cinema
« Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre », qui sera le prochain Requin ?

« Mr Bond, vous avez la fâcheuse habitude de survivre », qui sera le prochain Requin ?

01 septembre 2014 | PAR Fanny Bernardon

                                                                                                                      Les auditions de la cruauté sont ouvertes ! Sam Mendes, aux commandes de la réalisation du très attendu prochain James Bond, s’est lancé dans la quête, ô combien capitale, de son méchant.

Les aficionados des aventures de l’espion anglais qui n’ont pas oublié la rutilante et inquiétante dentition de Richard Kiel ni le laser meurtrier de Goldfinger, sont tout autant attachés à l’agent 007 qu’à son machiavélique jumeau.

James n’est pas Bond sans une Aston Martin à siège éjectable et phares mitraillettes. Bond n’est ni zéro ni sept sans un jetpack ou un stylo explosif. Daniel Craig ne peut donc décemment pas continuer à rouler à moto sur les trains sans personne à sa poursuite ! Le père du nouveau James Bond affirme sa volonté de débaucher un méchant qu’on n’oublie pas, un méchant qui fera frissonner à la veillée et obéir les garnements ! Un Geoffrey Barathéon. En somme un être détestable, à la froide détermination, au rire narquois et au costume impeccable.

Javier Bardem qui incarne diaboliquement le dernier Joker de Daniel Craig campait fameusement la cruauté et la préméditation. La vengeance du Comte de Monte Cristo n’était, à côté de la sienne, qu’une gentille caresse. Son personnage, Raoul Silva, apparaît comme le revers d’une médaille que la célèbre « M » n’aurait pas autant polie que son brillant opposé, Mr Bond, évidemment.

Mr Bardem, bien que glacial et sans pitié, piquerait presque la vedette au héros de l’histoire de Ian Fleming, qui lui est tout en silence sur son passé et sur ses états d’âme.

Voilà pourquoi, Sam Mendes, qui avait su donner à Kevin Spacey un rôle magnifiquement drôle et pathétique dans American Beauty, désire pour le prochain volet de la saga, un méchant très méchant.

Son alias circule déjà : Hinx. Sa personnalité risque donc d’être aussi froide que son nom, un jeune homme qui ne s’attardera pas en politesses et donnera, on l’espère, du fil à retorde à l’éternel agent 007.

Visuel : (c)  D.R.

CelebGate : les stars dans la tourmente
Gagnez vos places pour Yuksek et Get A Room ! au Zig Zag Club le 5 septembre
Fanny Bernardon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture