Cinema
Men in Black 3: moment de plaisir nostalgique avec Will Smith

Men in Black 3: moment de plaisir nostalgique avec Will Smith

27 mai 2012 | PAR Gilles Herail

Critique. Sympathique, kitsch, poétique et  nostalgique, MIB 3, dernier épisode des Men in Black rend hommage à la série en multipliant les clins d’œil et en remontant aux origines de la relation entre J et K. Mollasson mais plein de bonne humeur. Un plaisir pour les fans.

Synopsis: En quinze ans de carrière chez les Men in Black, l’agent J a vu beaucoup de phénomènes inexplicables… Mais rien, pas même le plus étrange des aliens, ne le laisse aussi perplexe que son partenaire, le sarcastique K. Lorsque la vie de K et le destin de la Terre sont menacés, l’agent J décide de remonter le temps pour remettre les choses en ordre. Il va alors découvrir qu’il existe certains secrets de l’univers que K ne lui a jamais révélés. Il est cette fois obligé de faire équipe avec l’agent K, plus jeune, pour sauver la vie de son partenaire, l’agence, et l’avenir même de l’humanité…

Le premier Men in Black (MIB pour les intimes) avait pris en son temps le relais de l’esprit des Retour vers les futur. Une science-fiction ludique où l’action s’efface devant de véritables personnages et un humour affirmé. On retrouve dans MIB 3 cet univers bariolé et ce bestiaire si caractéristiques de la saga. Avec un nouveau lot de créatures improbables. Cet esprit cool qui va si bien à Will Smith et la classe ronchon de K (en Tommy Lee Jones ou en Josh Brolin). L’atmosphère des années 60/70 si mal utilisée par Tim Burton dans son récent Dark Shadows prend ici toute sa saveur dans un univers qui lui va comme un gant (et nous avait manqué). Men in Black 3 est bien une suite (comme son nom l’indique). Mais qui fonctionne comme un best of, un ultime chapitre qui rappelle les fondamentaux et revient aux origines des personnages. L’ensemble manque d’originalité et de rythme mais sait utiliser à merveille tous les éléments distinctifs qui ont fait le charme de la série, en incrustant de nombreux clins d’œil et jouant à fond sur la relation entre J and K. Osant même une touche de tendresse et de mélancolie qui touchera surement les fans.

Un épisode de plus serait de trop car l’on sent que le déroulé de l’action et le schéma global du scénario ne sait plus se réinventer. Mais si cet épisode est bel et bien l’ultime, l’on retiendra une jolie conclusion, qui clôt intelligemment une franchise très appréciée par le public. Contrairement aux Pirates des Carraibes ou autres Shreks qui sont tombés dans le piège de la surenchère à chaque nouvel épisode, Men in Black 3 garde une véritable fraicheur et une absence apparente de cynisme. Malgré un budget démesuré et une paresse certaine dans l’écriture comique (les gags sont trop peu nombreux), l’on se prend à apprécier cette réunion de famille où l’on n’est pas dépaysé. Josh Brolin y excelle dans une interprétation sympathique du jeune K, déjà psycho rigide mais cachant quelques aspects fleur bleue! La traditionnelle musique est toujours présente même si l’on regrette que Will Smith le rappeur n’ait pas recréé un des tubes dont il a le secret pour le générique. Et puis l’on découvre un personnage qui résume bien l’esprit Men in Black. Griffin, cet extraterrestre lunaire qui visualise les futurs possibles et apporte un brin de douceur et de poésie. Un bonheur pour les fans.

Gilles Hérail

Men in Black 3, une comédie de science-fiction américaine de Barry Sonenfeld avec Will Smith, Josh Brolin et Tommy Lee Jones, sortie le 23 mai 2012, durée 1h44

A lire ici, notre dossier sur la polémique « Intouchables » aux Etats-Unis, parfois considéré comme un film raciste: http://toutelaculture.com/2012/05/dossier-intouchables-raciste-les-critiques-americaines-divisees-au-moment-de-la-sortie-aux-usa/

Folles noces au théâtre 14
Le Grand soir, un Fuck society merveilleusement libre ( en salles le 6 juin )
Gilles Herail

One thought on “Men in Black 3: moment de plaisir nostalgique avec Will Smith”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *