A l'affiche

L’agenda cinéma de la semaine du 12 juin

L’agenda cinéma de la semaine du 12 juin

12 juin 2019 | PAR Philippine Renon

Du gros et du moins gros. Voilà ce que la rédaction vous propose d’aller découvrir en salle, cette semaine. Les budgets de ces films sont plus ou moins importants, de même que les messages qu’ils délivrent sont plus ou moins évidents. Mais tous valent la peine d’un détour dans les salles renommées et les bien plus discrètes.

Men In Black : International

de F. Gary Gray

Pour ce quatrième opus de la saga, basée sur un comic de Lowell Cunningham et révélé au grand public en 1997, les hommes en noir sont un homme, les agents H et M sont un homme et une femme. Dans Men in Black : International, la menace est polymorphe, donc se cache dans l’apparence des agents. À l’image du terrorisme contemporain, le danger se répand partout aux quatre coins du monde. Cet épisode est une série dérivée des précédents films portés par Will Smith et Tommy Lee Jones dirigés par Barry Sonnenfeld. Cette fois, le réalisateur de N.W.A. Straight Outta Campton et de Fast and Furious réuni Chris Hemsworth et Tessa Thomson, deux acteurs qui se sont déjà croisés sur quelques tournages d’Avengers.

 

Greta

de Neil Jordan

Dans ce polar du réalisateur irlandais, Isabelle Huppert, en vieille dame seule et malsaine, fait face à la jeune Chloë Grace Moretz, aperçue dans l’adaptation de Luca Gadagnino (2017) du Suspira de Dario Argento (1997). Connu pour Entretien avec un vampire et moins connu pour la série Borgia (la version avec Jeremy Irons et Derek Jacobi, non pas la très mauvaise de Tom Fontana distribuée par Canal), Neil Jordan promet un pamphlet glaçant sur la solitude, la jeunesse et les années qui passent.

 

Roxane

de Mélanie Auffret

Dans le rôle d’un agriculteur sur la paille, Guillaume de Tonquédec s’annonce parfait. Surtout quand il se filme, déclamant du Cyrano de Bergerac à ses poules, pour faire le buzz et sauver son élevage d’œufs bio. Un scénario lumineux co-écrit par la réalisatrice, Mélanie Auffret, qui signe son premier long métrage. Au casting Léa Drucker, Lilian Rovère (Dix Pour Cents) et Jean-Yves Lafesse.

 

Une Rude Transition

de Li Juan

Dans le cadre du cycle de projection mensuels de documentaire de l’Entrepôt, petit cinéma d’art et d’essai en plein cœur du quartier de Pernety, Li Juan filme une entreprise située dans le désert de Gobi, ravagée par la crise financière de 2009. On assistera donc à Une rude transition.

Plus d’informations sur le site Écrans de Chine 

 

Soirée Courts-métrages 

en présence de Laurette Lalande, Lucas Roxo, Thomas Hirgorom et Baptiste Martin Bonnaire

Soirée G.R.E.C au cinéma Saint-André des Arts. Le Groupe de recherche et d’essais cinématographiques investi, le temps d’une soirée, la petite salle Arts et Essai du Quartier Latin pour y la projection de quatre courts-métrages de documentaires en présence des réalisateurs. Laurette Lalande y présentera Belle à Jamais. Lucas Roxo montrera son Sinto a tua falta (« Tu me manques », en portugais). Thomas Hirgorom a suivi un pêcheur en Corse dans Le Monde de Lucas tandis que Baptiste Martin Bonnaire réclame : Veuillez ne pas tenter d’ouvrir les portes.

Lundi 17 juin, 20h30. Plus d’informations sur le site du cinéma

 

Un havre de paix

de Yona Rozenkier

Pour son premier long-métrage, le cinéaste israélien Yona Rozenkier a choisi un thème : la fratrie et un lieu, le kibboutz de son enfance. Une parenthèse enchantée où la question de la guerre et celle de la virilité frappent violemment à porte du paradis. 

 

Visuels : Affiche officielle de la soirée du G.R.E.C. 

« Don Giovanni », Mozart par Ivo Van Hove à l’Opéra de Paris
« Charlotte a 17 ans », comédie d’auteur aux mélanges brillants
Philippine Renon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *