Cinema
Les sorties ciné de la semaine du 18 janvier

Les sorties ciné de la semaine du 18 janvier

17 janvier 2012 | PAR LLT

Au programme dans l’obscurité du septième art cette semaine, un Millenium relooké à la sauce US, le premier film de Frédéric Begbeider en tant que réalisateur, un thriller avec Clive Owen le magnifique (pour vous mesdames), une Première fois à l’eau de rose pour MC Mention Shaar et une ado norvégienne en mal de vivre dans Turn me on.
Au rayon documentaire, Rithy Panh revient sur un personnage phare des Khmers rouges. Il se faisait appelé « Duch » et était le directeur du centre S-21.
Il y a du choix pour cette semaine ensoleillée mais presque frigorifique. Alors, engouffrez-vous dans les salles chauffées et faites remonter la température de vos corps, en tout bien tout honneur.

Millenium Les hommes qui n’aimaient pas les femmes de David Fincher avec Rooney Mara, Daniel Craig, Robin Wright (USA, 2H38, film interdit aux moins de douze ans) : nouvelle adaptation, américaine, du premier volet de la célèbre trilogie suédoise de Stieg Larsson. Daniel Craig (ex-James Bond) endosse le rôle du journaliste-justicier Mikael Blomkvist et Rooney Mara celui de Lisbeth Salander, la hackeuse punk.(voir notre article)

 

L’Amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder avec Louise Bourgoin, Frédérique Bel, Gaspard Proust et Joey Starr (France, 1H38): Marc Marronnier, critique littéraire le jour et chroniqueur mondain la nuit se remet mal de son divorce; afin de se libérer de cette rupture difficile, il s’enferme chez lui et rédige un pamphlet baptisé « L’amour dure trois ans », qui fait un tabac.(voir notre article)

 

Et si on vivait tous ensemble ? de Stéphane Robelin avec Claude Rich, Pierre Richard, Géraldine Chaplin, Jane Fonda, Guy Bedos. (France, Allemagne – 1H36): liés par une solide amitié depuis plus de quarante ans, ces cinq amis, commencent à rencontrer des problèmes de santé liés à leur âge avancé et décident de vivre ensemble dans la maison de l’un d’entre eux pour éviter le spectre de la maison de retraite.

Trust de David Schwimmer avec Clive Owen, Catherine Keener, Viola Davis (Etats-Unis – 1H44): chez eux, en banlieue, Will et Lynn Cameron se sentent en sécurité. Dans leur maison, la nuit, ils dorment avec le sentiment que leurs trois beaux enfants sont parfaitement protégés. Et lorsque Annie, leur fille de 14 ans, se fait un nouvel ami sur Internet, Charlie, 16 ans, ils ne s’inquiètent pas. Mais le masque finira par tomber et la vie de la famille changera définitivement.(voir notre article)

Ici-bas de Jean-Pierre Denis avec Céline Sallette, Eric Caravaca, Jacques Spiesser (France, 1H40): fin 1943 sous l’occupation, Soeur Luce, une religieuse à la dévotion et au dévouement exemplaires, est infirmière à l’hôpital de Périgueux. La rencontre d’un aumônier passé dans les rangs du maquis et à la foi profondément ébranlée bouleverse son existence.

 

Ma première fois de Marie-Castille Mention Schaar avec Lolita Chammah, Vincent Pérez (France, 1H34): Zachary a 20 ans. Sombre et indépendant, il collectionne les conquêtes amoureuses et les échecs scolaires. Sarah a 18 ans. Première de la classe, fragile, elle comble ses manques affectifs grâce à une maîtrise parfaite de sa vie. Rien ne devrait les rapprocher et pourtant, l’année du bac, ils vont vivre un vrai grand amour.

Dubaï Flamingo de Delphine Kreuter avec Sergi López, Vanessa Paradis, Florence Thomassin (France – 1H24): Vincent vit à Dubai. Sa femme Livia a disparu sans laisser de traces et il décide d’aller à sa recherche. Sur un parking, il rencontre une jeune femme éplorée, qui s’est donnée une étrange mission. Ensemble, ils entament un périple sur les routes de l’émirat, entre ville et désert, au gré d’étapes où se confondent rêve et réalité.

Turn me on de Jannicke Systad Jacobsen (Norvège – 1H16): Alma a 15 ans et vit avec sa mère dans un petit village de Norvège perdu en pleine région des fjords. Elle boit des bières en cachette avec ses copines, fantasme sur le guitariste de la chorale du lycée et fait appel à une hotline un peu spéciale.(voir notre article)

 

A travers les branches d’un arbre de Daniel Duqué avec Laetitia Spigarelli (Suisse, 1H36): Pierre, un homme sans âge, tente de redécouvrir son père, disparu en reportage dans un pays lointain. Il se rend avec sa soeur Sofia aux abords de la ville, sur un terrain que jadis son père l’emmena photographier.

 

Duch, le maître des forges de l’enfer de Rithy Panh – Documentaire (France, Cambodge – 1H43): entre 1975 et 1979, le régime Khmer rouge a causé la mort d’environ 1,8 million de personnes soit un quart de la population du Cambodge. Kaing Guek Eav, dit « Duch » dirigeait alors le centre de détention et de torture S-21. Dont personne ne sortait vivant. Condamné à 30 ans de prison, il tente de se justifier en se racontant face caméra.

Le Printemps de Téhéran : l’histoire d’une révolution 2.0 de Ali Samadi Ahadi – Documentaire (Allemagne, 1H22): juin 2009, Azedeh et Keveh sont étudiants à Téhéran et, comme d’autres avant eux, commencent à rêver d’une transition démocratique possible en Iran à l’approche des élections présidentielles Ils vont être emportés par cette vague.

Premier récital triomphal à Paris du ténor italien Vittorio Grigolo (TCE, 16/01/2012)
15e Festival Cinéma Télérama : du 18 au 25 janvier, la place de cinéma à 3 euros
LLT

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture