Cinema
Les films de la semaine du 23 mars

Les films de la semaine du 23 mars

23 mars 2011 | PAR Floriane Gillette

Cette semaine au cinéma,  la femme est à l’honneur, qu’elle soient femmes accomplies, mères, amoureuses, ou les trois à la fois, les réalisateurs livrent des portraits différents et touchants de ces figures féminines. Pour les amateurs de films plus légers mais pas idiot, Rangoo se charge de vous divertir.

Source AFP

Les yeux de sa mère – Thierry Klifa- avec Catherine Deneuve, Géraldine Pailhas, Nicolas Duvauchelle (France, 1h45)

Un écrivain en mal d’inspiration infiltre la vie d’une journaliste star de la télé et de sa fille danseuse étoile pour écrire à leur insu une biographie non autorisée. Pendant ce temps, en Bretagne, un garçon de 20 ans, Bruno, qui habite avec ses parents, ne sait pas encore les conséquences que toute cette histoire va avoir sur son existence. Ce « thriller sentimental qui flirterait avec le mélodrame », comme dit le réalisateur, est centré sur tous types de mères -mère absente, mère de substitution, mère adoptive, ou mère morte de l’écrivain.

 

Ma compagne de nuit – Isabelle Brocard- (France, 1H40) avec Emmanuelle Béart, Hafsia Herzi, Laurent Grévill

Julia est architecte et semble parfaitement heureuse. Un jour, elle décide d’employer une aide ménagère. Mais cette dernière comprend bientôt que Julia est en fait atteint d’un cancer en phase terminale. Julia l’a en fait recrutée pour l’accompagner jusqu’au bout.

 

 

L’agence (« the adjustment bureau »), – George Nolfi-  avec Matt Damon et Emily Blunt (Etats-Unis, 1h47)

David Norris (Matt Damon), « un peu immature » mais « authentique », est candidat à une élection sénatoriale à New York, qu’il rate pour une blague de potache. Il tombe brutalement amoureux d’Elise (Emily Blunt), une jeune danseuse rencontrée alors qu’il doit concéder sa défaite. Galvanisé par l’amour, David est prêt à retenter sa chance aux prochaines élections. Mais c’est alors qu’interviennent de sinistres individus en costume-chapeau-cravate qui travaillent pour « l’agence » et craignent que son amour ne l’éloigne de la politique. Or, le plan du maître de « l’agence », c’est que David monte jusqu’aux sommets … S’appuyant sur la nouvelle « Rajustement » de Philip K. Dick, l’histoire se veut un hymne à la liberté.

Si tu meurs, je te tue – Hiner Saleem – (France, 1H30) avec Jonathan Zaccaï, Golshifteh Farahani, Ozz Nüjen

Philippe, qui vient de sortir de prison, rencontre Avdal, un kurde à la recherche dun criminel irakien. Les deux hommes se lient damitié. Avdal, qui rêve de rester en France, a prévu de faire venir à Paris sa fiancée, Siba. Soudain, Avdal meurt. Philippe se retrouve seul à devoir soccuper de ses funérailles. Siba arrive à Paris et apprend la mort de son fiancé.

 

Rango – Gore Verbinski, avec les voix de Johnny Depp et Isla Fisher (Etats-Unis, 1H40, film d’animation)

Sa grosse tête de caméléon semble égarée dans un Far West immense où c’est le manque d’eau, détournée vers un Las Vegas encore plus bling-bling que le vrai, qui fait problème : avec « Rango », son premier film d’animation, en salles mercredi, Gore Verbinski frappe juste et drôle. Rango débarque par hasard dans la petite ville de Poussière, qui porte bien son nom: tout y est sec et grisâtre, les langues sont pendantes, les pattes se traînent (on est chez les animaux). En bref l’eau manque.

 

Hell Driver – Patrick Lussier – (Etats-Unis, 1H44, film interdit aux moins de douze ans) avec Nicolas Cage, Billy Burke, Amber Heard

Milton est prêt à tout pour rattraper les fanatiques qui ont assassiné sa fille et kidnappé le bébé de celle-ci afin de le sacrifier à la prochaine pleine lune. Avec la séduisante Piper, il se lance à la poursuite de Jonah King et de ses adeptes, du Colorado à la Louisiane. Un homme mystérieux aux pouvoirs surnaturels, est lui-même à la recherche de Milton.

 

 

Le Mytho – Dennis Dugan – (Etats-Unis, 1H51, comédie) avec Adam Sandler, Jennifer Aniston, Nick Swardson

Pour rester libre et éviter toute forme d’engagement, Danny a toujours prétendu être marié. Mais voilà qu’il tombe amoureux… Désirant se libérer de ce mensonge devenu trop encombrant, il demande à sa fidèle assistante, Katherine, de se faire passer pour son ex-femme. L’engrenage infernal est lancé et la situation va vite devenir intenable.

 

 

Waste Land, de la poubelle au musée – Lucy Walker – (Grande-Bretagne, 1H38) avec Vik Muniz, Fabio Ghivelder, Isis Rodrigues Garros

Dans la plus vaste décharge du monde, l’artiste brésilien Vik Muniz retrouve son Brésil natal pour un projet artistique inédit : photographier les ramasseurs de déchets recyclables. Le film propose une réflexion sur la responsabilité de l’artiste envers son environnement.

 

 

Agua Fria -Paz Fabrega – (Costa-Rica, 1H23) avec Montserrat Fernandez, Lil Quesada Morúa, Freddy Chavarria

Pendant des vacances de Nouvel An, Rodrigo et Mariana se rendent en voiture sur la côte Pacifique, dans le sud du Costa Rica. Lorsquils arrivent, au milieu de la nuit, ils découvrent une fillette qui sest enfuie de chez elle. Ils décident de passer sur place le reste de la nuit, et dessayer de trouver de laide le matin.

 

 

Precious Life – Shlomi Eldar- (Israël, 1H30, documentaire) avec Fawzi Abou Mustafa, Raïda Abou Mustafa

Le conflit israélo-palestinien et sa complexité à travers le prisme dune famille palestinienne et de médecins israéliens pour sauver la vie d’un enfant atteint dune maladie génétique.

 

 

 

108 – Cuchillo de Palo – Renate Costa (Espagne, 1H31) avec Miguel Auad Petunia, Renate Costa

Décrivant le Paraguay des années 80, sous la dictature de Stroessner, ce film met en scène deux générations qui se confrontent avec l’homosexualité au premier plan. Le réalisateur raconte comment il a découvert que son oncle avait fait partie d’un groupe de 108 homosexuels arrêtés et torturés. Lhistoire de Rodolfo nous dévoile une période obscure du Paraguay.

 

 

Cirkus Columbia -Danis Tanovic – (France/Grande-Bretagne/Belgique, 1H53) avec Miki Manojlovic, Mira Furlan, Boris Ler

Bosnie-Herzégovine – 1991. Après leffondrement du communisme, Divko revient dans son village en compagnie de la jeune et séduisante Azra quil compte épouser. Mais personne ne sattendait à son retour.

 

 

 

Kurtlar Vadisi Filistin – Zübeyr Sasmaz- (Turquie, 1H45) avec Necati Sasmaz, Gürkan Uygun, Kenan Coban

Des malfrats organisent une expédition punitive afin de venger leurs frères, tués sur un bateau de ravitaillement.

 

 

 

Water Makes Money – Leslie Franke et Herdolor Lorenz- (France/Allemagne, 1H22, documentaire) avec Jean-Luc Touly, Marc Laimé

Ce documentaire évoque le marché de l’eau potable dans les communes, la hausse vertigineuse des prix à la consommation, la baisse de la qualité, le rôle des entreprises multinationales qui, selon les réalisateurs, « transforment leau en argent ».

Molières 2011, Rêve d’automne et un Fil à la patte en course
Philippe Katerine mange sa banane à l’Orangerie du Château de Versailles
Floriane Gillette

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture