Cinema
La trilogie de Pékin de Ning Ying est disponible en coffret DVD

La trilogie de Pékin de Ning Ying est disponible en coffret DVD

11 mars 2013 | PAR Yaël Hirsch

Au début des années 1990, Ning Ying, cinéaste chinoise ayant fait ses classes en Italie, notamment auprès de Bertolucci, capte les transformations de Pekin dans une trilogie désormais classique. celle-ci est désormais disponible en coffret chez Tamasa.

Dans le premier volet de la trilogie, « Zhao Le, jouer pour la plaisir » (1993), la cinéaste met en scène le quotidien du concierge de l’opéra de Pékin, qui tente d’organiser un club de chanteurs du troisième âge. A travers ce personnage qui a vu défiler les années, le film fait le point sur les grands changements qu’a subi Pékin au tournant des années 1990.
Avec Huang Zongluo, Huang Wenjie, Han Shanxu, Chine, 1993, 1h37, Couleur, VO Mandarin ST Français.

La deuxième partie de la trilogie est une comédie affirmée, où l’on suit deux policiers dans leurs virées de quartiers. Cette « Ronde des flics à Pékin » (1995) est l’occasion de voir de manière transversale le changement en marche.
Avec Li Zhanho, Wang Liangui, Zhao Zhiming, Liu YingshuChine, 1995, 1h42, Couleur, VO Mandarin ST Français.

Sur le même principe, le troisième film, « I love Beijing » suit un taxi à travers la ville. A travers les yeux de cet amoureux des femmes, l’on peut voir le fossé entre tradition et modernité dans le Pékin d’après Mao.
Avec Yu Lei, Zuo Baitao, Tao Hong, Gai Yi, Chine – 2001 – 1h20, Couleur, VO Mandarin ST Français.

Saisissant les changements de la ville à travers le portrait de citoyens moyens et mobiles, Ning Yin est parfaite traductrice des bouleversements de son pays pour les occidentaux>. Ayant elle-même étudié et commencé à travailler en Italie, elle orne sa fresque de subtiles références européennes, à commencer par le Moritat de Mackie Messer qui plante le décor populaire dès la première scène du premier films. Et ces références sont autant de points de repères qui permettent à quelqu’un qui n’a pas connu Pékin en mutation de mieux saisir cette atmosphère de fin de siècle. Un classique contemporain, encore éclairé par ses bonus et surtout par son livret.

BONUS :
Looking for a job in the City : Court-métrage réalisé par Ning Ying 15′
Livret 28 pages : Entretien avec Ning Ying, par Luisa Prudentino
Chapitrage
Galerie photos & affiches
Filmographie

Les 10 incontournables de la semaine du 11 mars
M plonge dans le grand Océan
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *