Cinema
La famille Jones : et si vos voisins n’étaient que pur produit marketing?

La famille Jones : et si vos voisins n’étaient que pur produit marketing?

13 novembre 2010 | PAR Geraldine Pioud

« La famille Jones » est une comédie douce-amère qui, sous ses airs frivoles, met en perspective le pire vice humain : l’envie.

Imaginez : vous habitez dans un somptueux quartier, vous pensez avoir tout ce qui se fait de mieux. Sauf que de nouveaux voisins emménagent, et mettent constamment sous votre nez les objets dernier cri. La famille Jones est là pour vous donnez envie : envie d’acheter toujours et encore voitures, clubs de golf, maquillages, fringues, mobilier, etc. Ils sont beaux, sympathiques, (très) riches et ne lésinent pas à la dépense extravagante. Sauf que cette famille si parfaite est une grosse tartufferie, les quatre membres qui la composent étant des employés d’un nouveau genre. Ils doivent faire du « marketing furtif » et vendre un style de vie. Dans cet univers de paillettes tout n’est pourtant pas rose, et les prises de conscience successives des uns et des autres  chambouleront cet équilibre si fragile.

En faux-couple marié, Demi Moore et David Duchovny sont tout simplement épatants! Ils incarnent une forme de modernité commerciale malsaine et sans scrupule qui ne se soucie guère d’autrui. Les failles émotionnelles ne les laisseront pourtant pas tranquilles, chacun aspirant finalement à une vie différente. Sur le ton de la comédie et avec légèreté, La famille Jones met en lumière la complexité humaine : besoin de posséder plus qu’autrui, jalousie envers celui qui a réussi et envie d’être aussi celui que l’on regarde avec admiration. La réussite de l’existence est liée à ce que l’on a, et non plus à ce que l’on est. Les entreprises vendent du rêve et de l’éphémère, seule échappatoire à un quotidien rempli de contraintes. Dès lors les objets apparaissent comme la seule preuve de liberté de l’Homme : l’argent offre pouvoir et bonheur. Mais pour un temps si bref… car il y a toujours mieux, toujours plus nouveau, toujours plus beau. La quête est incessante et peut faire perdre la tête. Le danger est souvent proche et la limite entre raison et passion peut être franchie à tout instant.

Sans dévoiler la chute, entre le projection au Festival de Deauville en septembre dernier et la version que vous pourrez découvrir dans les salles obscures, la fin a été modifiée. Celle qui vous est à présent proposée a le mérite d’être beaucoup plus cohérente que la précédente par rapport à la dynamique générale du film. La famille Jones est sarcastique, tendre, cruelle, et ne vous laissera certainement pas indifférent.

La famille Jones, de Derrick Borte, avec Demi Moore, David Duchovny, Amber Heard, Ben Hollingsworth, Gary Cole
États-Unis. 1h36. Drame, Comédie
En salles le 17 novembre 2010

Infos pratiques

Mardi, après Noël de Radu Muntean : juste et tout en retenue
Vincent Baudriller et Hortense Archambault rempilent pour un demi mandat à la tête du festival d’Avignon
Geraldine Pioud

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *