Cinema

Mardi, après Noël de Radu Muntean : juste et tout en retenue

12 novembre 2010 | PAR Coline Crance

Mardi, après Noël est un film roumain de Radu Muntean. Il a été sélectionné au dernier Festival de Cannes dans la sélection un certain regard. Film sobre , tout en retenu , il filme avec une finesse rare la séparation d’un couple quelques jours avant Noël …

 

Paul est marié avec Adriana depuis 10 ans. Ils ont une petite fille qu’ils adorent et une bonne situation. Mais Paul depuis six mois entretient une liaison avec la dentiste de la famille … Un jour sa femme et son amante sont amenées à se rencontrer …

La beauté de ce film s’exprime à travers ses long plans séquence, sa retenue et ses non-dits. Le spectateur attend : il voit un homme qui doute, entouré de deux femmes qui l’aiment et qu’il aime. Le choix du rique contre celui de la stabilité auxquels s’ajoute le poids de fête et les pressions familiales, font de ce Paul , un homme dépassé par les évènements et rongé par la culpabilité qui essaie de sauvegarder contre lui-même son équilibre familial…

Film intimiste, son essence et sa puissance se déploient quand le mari passe aux aveux. Mais là encore pas de débordements ni de cris inutiles, il s’en suit juste un duel verbal intense révélateur d’un amour toujours présent mais qui ne peut rivaliser avec le désir qu’opère Raluca sur Paul. Haine, colère, cette scène est un grand moment de cinéma et révèle une performance d’acteurs exceptionnels.

Cette deuxième partie du film est la plus chargée et la plus singulière du film. Comme le dit si bien son titre qui annonce sa propre fin, rien ne peut se passer avant ce Mardi après Noël où la procédure de divorce sera entamée… Alors il faut continuer, mettre de côté ses haines et ses rancœurs diverses jusqu’à Noël pour permettre à leur petite fille de fêter le 25 décembre en famille … Et même s’ils ne s’aiment plus , leur amour s’exprime encore dans le regard qu’ils portent sur leur enfant. « On ne fera plus rien ensemble » répète inlassablement sa femme à Paul qu’elle accuse d’avoir tout gâché.

Mais le film dans un certain sens commence par sa fin à travers son titre pour mieux le détourner .. Que se passera-t-il réellement Mardi après Noël ? A partir de la scène de l’aveu, Raluca disparaît physiquement du film, elle n’est plus que l’invitée inopportune dans la vie de ce couple qui subsiste dans leur esprit et les éloignent l’un de l’autre.

C’est alors que la dernière scène finale transforme la tonalité du film pour proposer une autre histoire. Adriana alors que les enfants chantent et attendent le père Noël , donne subrepticement ce cadeau choisi en commun à son mari symbole de cette complicité toujours présente entre eux. Le spectateur bascule soudainement entre une atmosphère d’entente cordiale, glaciale à un amour qui soudain semble renaître .. De la cuisine au salon, face à leur enfant qui n’exprime rien d’autre que leur amour durable, ils semblent à nouveau s’aimer.

Le film alors peut continuer dans l’imaginaire du spectateur. Ainsi Radu Muntean reste à travers ce geste anodin mais si bien pensé, dans la retenue et l’absence de tout jugement hâtif que tout spectateur aurait pu ressentir. Un joli film à voir !

 Mardi, après Noël , film de Radu Munteau avec Mimi Branescu, Mirela Oprisor, Maria Popistasu. Film roumain durée 1h29 . Date de la sortie : le 8 décembre 2010

Et n’hésitez pas à participer à notre jeu concours!

Infos pratiques

Le manteau : ce chef d’oeuvre du cinéma italien d’après-guerre enfin réédité!
La famille Jones : et si vos voisins n’étaient que pur produit marketing?
Coline Crance

2 thoughts on “Mardi, après Noël de Radu Muntean : juste et tout en retenue”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *