Cinema
Khaos, le documentaire qui veut donner un visage humain à la crise grecque

Khaos, le documentaire qui veut donner un visage humain à la crise grecque

03 octobre 2012 | PAR Yaël Hirsch

Réalisatrice résolument engagée, Ana Dumitrescu est allée 3 fois en Grèce sur une période de 5 mois. Elle en ramène une œuvre entre road-movie et documentaire, qui retrace ses rencontres dans un pays certes dévasté par la crise, mais où certains espoirs de changement sont palpables. En salles le 10 octobre 2012.

Avec pour seul fil rouge, l’anthropologue, bloger et francophone Panagiotis Grigoriou, la réalisatrice Ana Dumitrescu multiplie les rencontres à Athènes, Triakala et l’île de Kea. Interviewant artisans, restaurateurs, professeurs, ceux qui vivent du commerce de quartier aussi bien que de l’agriculture ou du tourisme, mais également des artistes comme le rappeur franco-grec Spike 69 ou la quintette de jazz imbibée de rebetiko Kaïmaski, elle remplit parfaitement son programme de donner « une visage humain à la crise Grecque ».

On y voit les conséquences quotidiennes de la montée du chômage au dessus des 20 % en moins de deux ans, les longues files d’attente à la soupe populaire, la tentation de quitter le pays, mais également de nouveaux modes de vie qui ouvrent les portes de l’espoir : une solidarité accrue, un amour persistant pour le pays, et un regain d’intérêt pour le développement durable. Malgré son populisme agressif, où l’argument de la lutte des « petits » qui payeraient les pots cassés par les « puissants » se décline dans toutes les couleurs (la dette est celle du gouvernement pas des honnêtes travailleurs grecs, l’injustice des allemands boycottant la mer Egée comme destination touristique, l’éloge des bloggers qui savent heureusement nous dire la vérité que les journalistes sont payés pour cacher…), il y a une force de document brut dans ce film, tout à fait saisissante.

Khaos ou les visages humains de la crise grecque, de Ana Dumitrescu avec entre autres Panagiotis Grigoriou, Spike 69, Kaïmaski, 1h 35min. Sortie le 10 octobre 2012. Séances à découvrir sur le site du film.

Une mouette d’Isabelle Lafon : quand le personnage devient metteur en scène.
Peut-on encore sauver le Théâtre Paris-Villette ?
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture