Cinema

Interview de Jean-Loup Felicioli et Alain Gagnol cinéastes d’Une vie de chat

11 décembre 2010 | PAR Coline Crance

Une vie de chat de Jean Loup Felicioli et Alain Gagnol est le nouveau long métrage des studios Folimage. Il sort sur les écrans mercredi 15 décembre. Ce joli dessin animé devrait ravir les petits comme les grands. Toutelaculture.com est allé rencontré les deux cinéastes …

Comment avez-vous choisi de faire du cinéma d’animation ?

 Alain Gagnol et Jean Loup Felicioli : Par hasard. Nous deviens faire notre service militaire et n’avions pas vraiment envie de manier des armes ou être dans une caserne. Nous avions entendu parler du studio Folimage qui accueillait des objecteurs de conscience pour un service civil de deux ans. Bien entendu nous ne débarquions pas là par hasard non plus réellement. Moi j’avais fait l’école des Beaux arts et Alain avait fait l’école de graphisme Emile Cohl à Lyon. Une fois plongés dans l’atmosphère de Folimage nous nous sommes passionnés pour l’animation. A départ nous travaillons sur de l’animation en volume autour de décors de pâtes à modeler. A cette époque Folimage ne créait essentiellement que des séries pour la TV.

Depuis quand date votre collaboration ?

Elle remonte à 1996. La politique de Folimage à cette époque là était d’encourager un certains nombres d’artistes à faire des court métrage d’animation. Moi je n’avais pas de compétence dans le scénario alors qu ‘Alain beaucoup plus. Donc notre collaboration s’est faite assez naturellement et nous avons réalisé ensemble notre premier court-métrage L’Egoïste en 1995. Ça fait maintenant 14 ans que nous travaillons ensemble !

Comment êtes vous passés du format court au format long ? Réaliser un long métrage était-elle une envie déjà ancienne ?

Le producteur Jacques-Rémy Girerd qui avait déjà réalisé Mia le migou et la Prophétie des grenouilles souhaitait produire un troisième long-métrage. Contrairement aux idées reçues il faut savoir qu’un long-métrage d’animation est certes plus ambitieux et plus fastidieux à monter mias qu’il est plus facile de lui trouver un financement et de le vendre par la suite. Le court se vend essentiellement à la TV et à la minute.

Quelles sont vos influences cinématographiques ?

Déjà nous nous inspirons de tout style de cinéma. L’animation pour nous n’est pas une branche à part. Il y a des films qui nous ont inspiré et marqué plus particulièrement tels que Mulholland drive de David Lynch, Le locataire de Kim Ki-Duk. En cinéma d’animation nous aimons bien les Pixars, Toy story ,il faut qu’en même avouer que les films sont vraiment bien foutus ! Sinon au niveau polar , Alain affectionne particulièrement Scorsese, Coppola. En fait les références à Audiard que l’on trouve dans Une vie de chat sont dues au producteur Jacques Girerd qui a aidé à boucler ce scénario dont la rédaction s’est étirée sur trois ans !

Question à Alain : comment avez vous trouvé le juste en milieu entre un dessin animé pour enfants et le polar pour adulte ?

Justement au départ nous voulions réaliser un dessin animé pour adultes. Mais trouver des financements pour un film d’animation pour adulte c’est vraiment compliqué. Cet entre deux dans lequel je me trouvais à ralenti l’écriture du scénario. Puis j’ai eu l’idée du chat ! Un chat voleur qui serait le lien entre les deux maisons ! A partir de cette idée j’ai pu alors adapter mon univers à celui des enfants , adoucir l’atmosphère etc … Puis nous avons fait le choix de recentrer le scénario mère/ fille . Au départ cela devait être la mère qui mourrait et nous nous sommes dit que le scènario gagnerait en intensité si le père plutôt mourrait laissant place à un trio : la petite fille/ mère/ nourrice.

En même temps , le film présente quand même une situation dramatique et assez dure pour des enfants , non ?

Jean Loup Felicioli et Alain Gagnol : Oui la remarque nous a déjà été faite. Mais oui certes , la petite fille a perdu son père etc … mais en même temps dans tous les films d’animation la mort rôde ! Bamby par exemple c’est terrible Bamby ! La je pense ce qui frappe , c’est le côté plus réaliste du film. Le chat ne parle pas à la petite fille etc .. mais travaillant au crayon/ papier vieille école notre univers reste assez naïf . Mais c’est vrai qu’après nous avions réalisé 14 court métrages avant , beaucoup plus psychologique et pour adulte et nous avons fait Une vie de chat sans trop nous poser de questions en suivant notre instinct.

 Comment avez vous trouver les acteurs qui allaient faire les voix de personnages ? Vous les aviez en tête lorsque que vous écriviez le scénario ?

 Non pas vraiment .. Çà s’est fait un peu comme çà ! Enfin Jean Clade Benguigui s’est vite imposé à nous pour faire la voix du gangster. Sa voix un peu nerveuse nous a plu et correspond bien à ce genre de personnages, il transmet beaucoup d’énergie! En plus le hasard fait bien les choses , mais il avait déjà doublé des voix dans pas mal de films de Scorsese ! Dominiqe Blanc apporte beaucoup de profondeur au personnage de la mère qui est rongée par son travail et par la culpabilité. Quant à Bernadette Lafont c’est une nounou géniale !

 Serge Besset est le compositeur de la musique du film , comment avez vous travailler avec lui ? Vous lui montrez vos planches , faites écouter de la musique ?

 Nous lui avons fait écouter des musiques de film qui correspondaient à l’univers que nous souhaitions mettre en place. Lui les écoutait etc , et travaillait seul pendant quelques semaines puis revenait nous voir .. Ce n’était pas évident pour lui de se détacher des musiques que nous lui faisions écouter .. Mais bon il a de ce côté là accompli un joli travail ! Nous voulions aussi du jazz , la musique de polar par excellence. Puis nous trouvions que c’était intéressant pour les enfants , ils doivent écouter d’autres choses ! Mais le droit des morceaux de jazz coûtent très chers et le morceau que nous avons choisi est déjà un énorme luxe que nous nous sommes permis ! Enfin heureusement nous nous en sommes bien tirés et Serge Besset à travers sa musique a vraiment su restituer une ambiance originale !

Une vie de chat est un film d’animation français des studios folimage écrit et réalisé par Jean Loup Felicioli et Alain Gagnol. Le film sort le 15 décembre en salle.

Infos pratiques

Gagnez 2×1 place pour la grande soirée les héros de ton enfance au pavillon Baltard le 18 décembre
BD : Des chiens et des loups, magnifiquement sombre
Coline Crance

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *