Arts
MIYU, la première galerie dédiée au monde de l’animation, a ouvert ses portes

MIYU, la première galerie dédiée au monde de l’animation, a ouvert ses portes

04 mai 2022 | PAR Iseult Cahen Patron

La galerie MIYU, consacrée aux arts et aux techniques de l’animation vient d’ouvrir à Paris. Pour son exposition inaugurale, elle accueille l’artiste Simon Rouby et son œuvre Pangea. Une proposition alliant technicité et sensibilité. 

C’est une première ! La société MIYU Productions vient d’ouvrir la première galerie physique consacrée aux arts et aux techniques de l’animation. Située dans le Marais, la galerie MIYU expose l’artiste Simon Rouby jusqu’au 11 juin. 

La galerie MIYU, une passerelle entre les mondes

L’objectif de la galerie ? Être un lieu de valorisation du travail des cinéastes d’animation. L’ambition, à terme, est de réintégrer à leur juste valeur ces créations protéiformes dans les mondes de l’art actuel. La galerie se définit comme une « passerelle » entre les artistes de l’animation et les artistes contemporains. L’équipe, composée d’Emmanuel-Alain Raynal, de Pierre Baussaron et de Delphine Duroy, a vocation à soutenir la création en proposant aux créateurs un accompagnement dans les champs de la production et de l’exposition. 

Simon Rouby inaugure le lieu avec Pangea

Avec une programmation qui se veut riche et changeante, ce nouvel espace tend à proposer des expositions multiformes : dessin, sculpture, peinture, installation et vidéo. Pour son exposition inaugurale intitulée Pangea, la galerie MIYU a choisi de collaborer avec l’artiste français Simon Rouby. Réalisateur du long-métrage Adama, figurant parmi les meilleurs films d’animation de l’année 2015, Simon Rouby présente ici les créations issues de son expédition dans les îles Kerguelen. Pensionnaire de la Villa Médicis en 2017, c’est au sein de la Ville Éternelle que son projet Pangea a vu le jour.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Galerie Miyu (@galeriemiyu)


Témoignage d’un rapport sensible aux choses environnantes

Œuvre déclinée sous trois formats (impressions tridimensionnelles, tirages numériques et animations), Pangea constitue une banque d’images et de données incroyables. Le visiteur est happé. Malgré l’utilisation d’outils relativement froids (numérique, photogrammétrie, 3D, drone), Simon Rouby témoigne d’un rapport très sensible aux éléments qui l’environnent. Au sous-sol de la galerie, la vidéo est un bijou. Elle est conçue comme une immersion progressive au cœur de structures géologiques et architecturales observées et capturées lors de ses voyages. Les effets d’éclatement, de particule, de défragmentation rendent cette animation captivante et follement contemplative. 

La galerie MIYU sera présente à la 15e édition de la Drawing Now Art Fair, du 19 au 22 mai 2022. 

Visuel : ©Galerie MIYU

Agenda cinéma de la semaine du 4 mai 2022
Anne Berest : la première lauréate du prix Goncourt aux États-Unis
Iseult Cahen Patron

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture