Cinema

Guilty of Romance, un joli polar érotique japonais

Guilty of Romance, un joli polar érotique japonais

08 juillet 2012 | PAR Olivia Leboyer

Présenté à Cannes, à la Quinzaine des Réalisateurs, Guilty of Romance est un film singulier et trouble sur le désir féminin. Une jolie surprise, assez torride, à découvrir cet été. Sortie le 25 juillet.

Une belle jeune femme, bourgeoise sans histoire, mariée à un romancier célèbre, s’ennuie. Son mari lui suggère de se mettre à travailler. De la vente de saucisses en supermarché (!), Izumi va doucement glisser vers les photos de nu, puis vers la prostitution. Suivant une sorte de pente naturelle, Izumi plonge dans les zones obscures des Love Hôtels, avec une curiosité difficile à assouvir. D’abord soumise à son mari, Izumi obéit ensuite docilement aux désirs d’hommes inconnus, poussée par une logique qui lui échappe peut-être. Un jour, un crime se produit…

On pense évidemment un peu à Belle de Jour de Bunuel. Troublant, assez sexy, Guilty of Romance explore la complexité du désir féminin, toujours enchaîné dans une sorte de spirale. Un joli film, étonnant et légèrement érotique, pour pimenter votre été !

Guilty of Romance, de Sono Sion (Japon, 2011, 1h52)), avec Megumi Kagurazaka, Miki Mizuno, Makoto Togashi, Kanji Tsuda, Ryo Iwamatsu, Ryuju Kobayashi, Hisako Ohkata. Sortie le 25 juillet 2012.²

[Live-Report] : Festival Beauregard, soir 2
Culture, les femmes sont-elles responsables ? (Interview de Laurence Equilbey en fin d’article)
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

One thought on “Guilty of Romance, un joli polar érotique japonais”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *