Cinema

Etre blanc comme neige n’empêche pas les sérieux ennuis

25 juillet 2010 | PAR Yaël Hirsch

Dix ans après « Une femme d’extérieur », Christophe Blanc est revenu derrière la caméra et sur grand écran avec un film porté par l’excellent François Cluzet et la jolie Louise Bourgoin. « Blanc comme neige » montre la descente aux enfers d’un concessionnaire auto marseillais à qui tout a réussi, quand son associé meurt en lui laissant l’ardoise de ses magouilles à régler… Le film est disponible le 4 août aux éditions MK2.

Maxime (François Cluzet) est un homme qui a réussi : sa concession de voitures de luxe dans le Sud de la Franec lui assure de beaux revenus, et cet homme mûr vit dans une villa avec piscine aux côté d’une femme superbe (Louise Bourgoin). Mais le jour où son associé meurt, Maxime réalise que son empire était bâti sur de la paille. Ce dernier trempait dans des affaires louches avec des mafieux finnois qui sont prêts à tout pour récupérer leur forte mise. Pour contrer la menace pressante de ces hommes louches, Maxime demande l’aide à ses deux frères (Olivier Gourmet et Jonathan Zaccaï). Traditonnellement parents pauvres à qui Maxime fait l’aumône pour qu’ils vivotent de l’exploitation de leur chenil, les deux frères s’avèrent particulièrement dévoués, musclés, et maladroit. Récupérer l’argent ne suffit pas à Maxime pour regagner la confiance de sa femme. Un des frères est enlevé, et Maxime part dans la neige de Finlande tenter envers et contre tous de le sauver…

Film noir à la française, rythmé par la voix off atone de François Cluzet, « Blanc comme neige » offre de très beaux plans et des situations originales (le concept des maffieux finnois est trop original pour ne pas être souligné). Mais le film se prend parfois trop au sérieux dans la référence biblique à Job et dans la révérence cinématographique à Scorcese avec une Louise Bourgoin hiératique mais inutile en petite robe noire chic. A voir tranquillement chez soi pour le jeu superbe de Cluzet, Zaccaï, et Gourmet.

A noter : dans les bonus, toutes les scènes coupées et les montages alternatifs du film.

« Blanc comme neige », de Christophe Blanc, avec François Cluzet, Louise Bourgoin, Olivier Gourmet, Jonathan Zaccaï, et Bouli Lanners, France-Belgique, 01h35min, sortie ciné le 17 mars 2010, sortie dvd et blu-ray chez MK2 le 4 août 2010, 19,99 € et 24.90 €.

Capdevielle invite Madonna et Lady Gaga à chanter à l’école d’art
Bilan du 64e festival d’Avignon : de l’audace et un taux de fréquentation record
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *