Cinema

« Et maintenant on va où? » gagne le prix du public au festival international de Toronto

« Et maintenant on va où? » gagne le prix du public au festival international de Toronto

19 septembre 2011 | PAR Amelie De Chaisemartin

Le prix le plus convoité du célèbre festival de Toronto, généralement considéré comme une reconnaissance menant aux oscars, a été décerné dimanche au second long métrage de Nadine Labaki, réalisatrice d’origine libanaise, « Et maintenant, on va où? »

Son premier long métrage, Caramel, sorti en 2007, avait eu beaucoup de succès auprès du public et de la critique. La réalisatrice continue de s’intéresser à la condition des femmes dans la société libanaise. Dans un village du Moyen-Orient où un large tribut a déjà été payé à la guerre, des nouvelles extérieures font craindre la résurgence d’un conflit entre chrétiens et musulmans. Alors que les hommes, sans réfléchir, envisagent le recours aux armes, les femmes s’unissent pour tenter de calmer leurs ardeurs guerrières, en les distrayant avec ingéniosité. Elles orchestrent la tromperie des hommes avec des danseuses ukrainiennes ou leurs servent des gâteaux au haschich lors d’une soirée dansante. Le film avait été présenté à Cannes dans la section « Un certain regard ».

« Une séparation » d’Asghar Farhadi et « Starbuck » de Ken Scott étaient aussi en lice pour le Prix du public.

L’an dernier, ce prix avait été remporté par le film The King’s speech, qui avait ensuite été le grand vainqueur de la 83ème cérémonie des oscars.

Le public a décerné le prix du meilleur documentaire à « The Island President » du Britannique Jon Shenk, un documentaire sur Mohammed Nasheed, le président des Maldives, qui mène un combat singulier contre le changement climatique.

Les deux hommes sont venus ensemble présenter le documentaire au Canada, profitant ainsi de cette visibilité pour alerter le monde sur le sort des 1.200 îles de l’archipel des Maldives, menacées de disparaître sous les eaux.

Les principales acquisitions sont « Shame », « Trishna », « Wuthering Heights », « Killer Joe », « The Lady », « Goon », « God Bless America, » « Elles, » « Your Sister’s Sister, » « Into the Abyss » and « Sarah Palin — You Betcha!. »

« Bien que le marché reste prudent, les acheteurs ont trouvé un grand choix de films à Toronto », a indiqué le co-directeur du festival, Cameron Bailey.

20 pour cent d’acheteurs de plus que l’an dernier ont suivi le festival et plus de 35 films ont été vendus pour la distribution en Amérique du Nord, en Europe, au Moyen-Orient, en Asie, en Amérique du sud et en Australie.

 



 

Emmy Awards 2011, le palmarès
Franc succès pour les Journées du Patrimoine
Amelie De Chaisemartin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *