Cinema

Cannes 2019 : Qui aura le Prix Un certain regard ? Les pronostics de Toute La Culture

Cannes 2019 : Qui aura le Prix Un certain regard ? Les pronostics de Toute La Culture

23 mai 2019 | PAR Geoffrey Nabavian

Encore une fois cette année, la passionnante section parallèle cannoise nous a donné à suivre des chemins inattendus. Quel film pourrait être distingué par le Prix Un certain regard ?

Geoffrey :
« Tentons un grand écart et tablons que le prix Un certain regard 2019, à Cannes, ira, soit à Une grande fille (critique ici), soit au long-métrage d’animation La Fameuse Invasion des ours en Sicile. Très remarqué en 2017 au sein de la même section pour Tesnota – Une vie à l’étroit, le réalisateur russe Kantemir Balagov (notre interview vidéo de 2017 ci-dessous) s’affirme de plus belle avec cette nouvelle oeuvre, où des destins de femmes, anciennes soldates sur le front russe durant la Seconde Guerre mondiale, nous sont dévoilés. À la fois tranché et universel, voici un film apte à séduire peut-être le jury d’Un certain regard, présidé par Nadine Labaki

Quant à La Fameuse Invasion des ours en Sicile, il déploie tant de maîtrise dans son style graphique virtuose et, tant de couleur locale de par son doublage italien renversant, que l’on peut également imaginer le jury captivé. Si le Prix Un certain regard couronne ce long-métrage de l’auteur de bandes dessinées italien Lorenzo Mattotti, l’animation européenne sera définitivement à la fête à Cannes 2019 : le film français J’ai perdu mon corps, de Jérémy Clapin (distribué par Rezo Films) a en effet reçu le Grand Prix Nespresso de la Semaine de la critique, il y a peu… »

La mise en scène pourrait aussi bien aller à Kantemir Balagov qu’à Danielle Lessovitz pour Port Authority, son film très visuel d’apprentissage dans les milieux queer, à moins que le très beau et très caractéristique Jeanne de Bruneau Dumont ne fasse florès.

Pour le Prix du Jury, pourquoi pas l’énergie de Papicha de Mounia Meddour, ou bien, la Liberté radicale d’Albert Serra ?

Quant au Prix du Scénario, les Hirondelles de Kaboul, qui bénéficient de la plume de Yasmina Khadra, pourraient bien le remporter…

Retrouvez tous les films des différentes sélections dans notre dossier Cannes 2019

Visuel : © Toute La Culture – DR

Cannes 2019 : Qui aura la Palme ? Les pronostics de Toute La Culture
Cannes 2019 : Palmarès de la 51e Quinzaine des réalisateurs
Geoffrey Nabavian
Parallèlement à ses études littéraires : prépa Lettres (hypokhâgne et khâgne) / Master 2 de Littératures françaises à Paris IV-Sorbonne, avec Mention Bien, Geoffrey Nabavian a suivi des formations dans la culture et l’art. Quatre ans de formation de comédien (Conservatoires, Cours Florent, stages avec Célie Pauthe, François Verret, Stanislas Nordey, Sandrine Lanno) ; stage avec Geneviève Dichamp et le Théâtre A. Dumas de Saint-Germain (rédacteur, aide programmation et relations extérieures) ; stage avec la compagnie théâtrale Ultima Chamada (Paris) : assistant mise en scène (Pour un oui ou pour un non, création 2013), chargé de communication et de production internationale. Il a rédigé deux mémoires, l'un sur la violence des spectacles à succès lors des Festivals d'Avignon 2010 à 2012, l'autre sur les adaptations anti-cinématographiques de textes littéraires français tournées par Danièle Huillet et Jean-Marie Straub. Il écrit désormais comme journaliste sur le théâtre contemporain et le cinéma, avec un goût pour faire découvrir des artistes moins connus du grand public. A ce titre, il couvre les festivals de Cannes, d'Avignon, et aussi l'Etrange Festival, les Francophonies en Limousin, l'Arras Film Festival. CONTACT : [email protected] / https://twitter.com/geoffreynabavia

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *