DVD-VOD
[Sortie DVD] »L’Epopée de l’Everest », un film restauré de 1924 d’une beauté sidérante

[Sortie DVD] »L’Epopée de l’Everest », un film restauré de 1924 d’une beauté sidérante

01 mai 2015 | PAR Olivia Leboyer

bfi-00o-h2l

Depuis la semaine dernière, le Népal est frappé, endeuillé. Ce superbe film documentaire de 1924, restauré, nous rappelle que la montagne et la mort sont comme deux sœurs. Seulement, ici, il ne s’agit pas d’une mort aveugle, mais d’une mort élective, si l’on peut dire, d’un choix d’aventuriers. Un document de toute beauté, à voir et à revoir. Sortie DVD le 5 mai.

[rating=5]

En 1924, une équipe d’alpinistes britanniques se lance à la conquête de l’Everest, alors invaincu. Filmée par l’un d’eux, John Noel, l’aventure se déroule ici sans paroles, quelques intertitres ponctuant les étapes. Que désirent ces hommes ? Affronter la nature, lui livrer bataille ? C’est ce que suggère le texte, sobre et précis, qui accompagne les images. Sous nos yeux, des roches nues, de petits villages perdus, puis le glacier du Rongbuk et enfin, le Chomo-Lung-Ma (Déesse mère du monde), le beau nom de l’Everest. Teinté d’un rose délicat, violemment ombré en noir et blanc, ou bleuté comme dans les songes, le sommet exerce une force d’attraction terrible.

Une musique douce et lancinante, comme un appel à la mort, nous saisit par moments. A d’autres, c’est le silence, puissant et vide. Quelques craquements de glace, un vertige, du vent. Tranquillement, avec opiniâtreté, les alpinistes et leurs porteurs cheminent, très conscients du danger. Le début du film nous invite dans un petit village tibétain, aux habitants démunis et rieurs (durant toute leur vie, ils ne se lavent pas, mais se parent de turquoises protectrices). De beaux portraits. La naissance d’un petit âne tout frêle, qui marchera 35 kilomètres pour le premier jour de sa courte vie. Ces images sont précieuses, bouleversantes.

La mort est partout, blanche comme on la rêverait. Le commentaire, avec une philosophie simple et presque malicieuse, nous le dit d’ailleurs : ces héros des neiges sont morts jeunes (Irvine, à peine 22 ans, et Mallory), mais de la plus belle des morts. Nous sommes en 1924, et ces hommes avaient déjà connu la première guerre mondiale, où ils ont côtoyé la mort laide et sale. Sont-ils partis chercher, au sommet, une échappée sublime ?

Magnifiquement restaurée (à partir des positifs en nitrate de BFI), cette Epopée de l’Everest vous marquera nécessairement. Très lié à la montagne et présent chaque année au Festival du film de montagne d’Autrans, TLC vous recommande vivement ce DVD.

L’épopée de l’Everest (The Epic of Everest), de John Noel, UFO Distribution, 87 minutes, sortie le 5 mai 2015, 19€99.

visuels: photos et pochette officielles du film.

« Rebecca », le chef-d’oeuvre de Daphné du Maurier
Playlist de la semaine (114)
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture