DVDs

Sortie DVD : Telepolis, un voyage initiatique

17 février 2009 | PAR Thomas

Telepolis, le film d’Esteban Sapir, est désormais disponible en DVD. C’est l’occasion de découvrir, ou redécouvrir, un métrage peu commun dont la sortie en salles fut discrète.

Dans une ville, où toutes les voix ont été dérobées, M. Télé tire les ficelles. Insatiable dictateur, il impose ses hypnotiques programmes tv afin de régner en maître sur les habitants. Seulement, dans ce chaos visuel subsiste une voix : la VOIX. Une perle rare qui pourrait bien compromettre ses plans fuligineux…

telepolis_fille

Il était une fois… Ainsi  commence notre histoire. En choisissant les codes du conte pour illustrer ses idées, Esteban Sapir prend le parti de la simplicité. L’intention est claire. Traité sur un ton léger et enfantin, le sujet abordé n’en est pas moins sérieux. Le réalisateur argentin nous livre une critique acerbe des médias supplantée d’un fort manichéisme iconographique.

Film muet en noir et blanc, Telepolis s’inspire fortement de l’expressionisme allemand et lui rend hommage. Les clins d’œil aux cinéastes du début du siècle précédent sont nombreux : Vertov, Lang, et Méliès pour ne citer qu’eux. Des références, très explicites et détournées avec humour, qui prêtent à sourire. Telepolis reste, cependant, un film à part entière, et non une vulgaire copie des sommités du genre. On peut, d’ailleurs, regretter le titre français (le titre original est La Antena, littérallement l’antenne) qui, par son étroite ressemblance au célèbre Metropolis de Fritz Lang, dénature son côté fabuleux, et le réduit à une pauvre analogie.

Même si Esteban Sapir peine quelque peu à renouveler ses codes créatifs, les thèmes abordés sont, dans l’ensemble, traités avec talent. La recherche visuelle est approfondie, les idées sont florissantes et clairsemées de mille métaphores. La musique est également très bonne. Elle évolue en fonction de l’humeur des personnages, et de l’action, ponctuant le film de bout en bout. Et oui, ne nous y trompons pas, si l’agitation médiatique est ici la première visée, Telepolis est tout d’abord, par sa forme déroutante et novatrice, une ode à l’imagination, dont le plaidoyer le plus percutant est poétique. Un film étourdissant !

Le DVD comprend une fin alternative, des scènes coupées et un making of. Des compléments qui nous permettent de prolonger notre immersion au sein de cet univers, et d’apprécier les commentaires de Sapir, des acteurs, du compositeur, et du reste de l’équipe sur le film.

Telepolis, DVD Mk2, 30 janvier 2008. Format 4/3, Format DVD-9. Espagnol, sous-titres français. Film en Noir et Blanc.

La bande-annonce :

Alexandra Lamy perd la mémoire ?
Concert surprise ce soir au Point Ephémère : Au revoir Simone
Thomas

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *