Cinema

Dvd : Canine ou la cruauté de l’enfermement

26 avril 2010 | PAR Yaël Hirsch

Récompensé par le prix « Un certain regard » du dernier festival de Cannes, le deuxième long métrage du réalisateur grec Yorgos Lanthimos est désormais disponible en Dvd chez MK2. Claustrophobes, petites natures, et trop bonnes consciences, s’abstenir…


Dans une grande villa de banlieue, une famille édénique vit confortablement. Apparememnt très amoureux de sa femme, le père sort tous les matins avec sa grosse voiture pour travailler à l’usine, et les enfants grands, blonds et athlétiques, passent la majorité de leur temps à nager ou faire du sport. Très vite, le spectateur comprend que les trois grands enfants n’ont pas le droit de passer la barrière qui enclôt la propriété. Le père et la mère leur font croire que s’ils s’aventuraient dehors, ils seraient dévorés par un chien. La plupart des mots venus du monde extérieur sont également filtrés de manière à ce que rien n’entache leur état de nature artificiellement créé par le père. Mais les enfants deviennent un peu trop âgés et la tentation du sexe vient se glisser dans cette petite bulle familiale hors du monde. Le père croit trouver la solution en « livrant » chaque semaine une prostituée à son fils. Mais avec elle, l’extérieur s’engouffre dans la villa… Dès lors la bonne horde des enfants se rebelle contre le père totemique…

Fable cruelle, »Canine » allie une esthétique placide et belle à une histoire d’épouvante. Le cocon est divin, les enfants sublimes, et leur manière de vivre saugrenue (jeux étranges et que l’âge rend très violents pour passer le temps, spectacles pour faire plaisir aux parents, batailles, téléphone dissimilé dans la table de nuit des parents, et très peu d’interrogations sur le monde). Dans « Canine », l’action ô combien symbolique de perdre à nouveau ses dents pour des jeunes adultes maintenus dans l’enfance est le seul signe qui leur ouvrirait la porte vers le monde extérieur. La seule manière de provoquer le signe qui permet la libération est donc de se briser les dents. Tout se passe donc comme si l’absurde de Lars Von Trier avant rencontré la logique implacable de « Salo de Pasolini ». Avec, au-delà de l’allégorie politique, un gros plan absolument gênant sur les abus du patriarche, un personnage encore tout-puissant au 21 e siècle.


Canine : Bande-Annonce / Trailer (VOSTFR/HD)
envoyé par LeBlogDuCinema. – Regardez plus de films, séries et bandes annonces.

« Canine » de Yorgos Lanthimos, avec Christos Stergioglou, Michele Valley Valley, Aggeliki Papoulia, Christos Passalis, Mary Tsoni, Anna Kalaitzidou, Anna Kalaintzidou, Grèce, 2009, 96 min, MK2 éditions, 20 euros.

« Seconde main » ou l’illusion du vrai au Musée d’art moderne
Les résultats des Molières 2010
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *