Cinema

Cycle Alfred Hitchcock à la Cinémathèque française

17 janvier 2011 | PAR Coline Crance

Du 5 au 28 février 2011, la cinémathèque propose un vibrant hommage au réalisateur virtuose Alfred Hitchcock. « Maître du suspens » cette étiquette ne suffit pas exprimer l’ampleur de son génie. Alfred Hitchcock à travers ces films a toujours su mêler avec brio l’art du suspens , de la métaphysique et du divertissement.

 

Hitchcock est pionnier dans le genre du thriller. Il commence sa carrière pendant le cinéma muet en 1922. Après quelques désastres commerciaux, il est reconnu par la public et la critique en 1927 avec son film « les cheveux d’or » ou «  The Lodger ( the story of London Fog) ». La carrière d’Alfred Hitchcock est lancée et il réalise plus d’une cinquantaine de films. La rétrospective de la cinémathèque est l’occasion de revoir ces plus grands chefs d’oeuvres : Les cheveux d’or, Psychose, L’homme qui en savait trop , Fenêtre sur cour, la main au collet, le crime était presque parfait, Rebecca, Pas de printemps pour Marnie, les Oiseaux …

Trois conférences sont prévues pour comprendre celui qui révolutionna le cinéma : 

Lundi 17 Janvier 2011 à 19h00 : Alfred Hitchcock- pour une réévaluation de la période anglaise conférence de Marcos Uzal ( Trafic, Cinéma, Vertigo). Les cinéastes de «  la politique des auteurs » était à la fois Hollywoodophiles et hostiles au cinéma anglais. Mais pourtant les premiers films d’Hitchcock sont loin d’être seulement les prémices de son œuvre américaine. Retour sur ce passé minoré.

 Lundi 24 Janvier 2011 à 19h00 : Alfred Hitchcock et ses femmes d’extérieur, conférence de Marie Anne Guerrin ( Cahiers du cinéma, Trafic). Hitchcock c’est avant tout la fuite et la filature. Actrices blondes et femmes fatales, elles sont gardiennes d’un secret ou dangereusement provocatrices. La logique de la fuite s’exprime à travers les actrices chez Hitchcock. Les héroïnes hitchcockiennes accomplissent leur destin dehors, dans les cimetières , les motels et ouvre un espace cinématographique inédit.

Lundi 31 Janvier 2011 à 19h00 : « Alfred Hitchcock présents » : entre télévision et cinéma, l’invention d’une forme. » conférence de Jean François Rauger directeur de la programmation de la Cinémathèque française. Comment Hitchcock est-il devenu un personnage télévisuelle qui a construit son personnage ? Comment la télévision, révolution esthétique, est-elle entrée dans son cinéma ?

Et toujours à la Cinémathèque :

 Exposition Brune/ Blonde  jusqu’à fin Janvier 2011.

Cycle une Nouvelle Vague italienne  du 12 janvier au 7 février 2011.

Cycle Jacques Baratier  du 9 au 28 février 2011.

La Cinémathèque française 51 rue de Bercy 75012 Paris. Métro : Bercy   ligne 6, 14.  Ouvert du Lundi au Dimanche ( sauf le Mardi).

Infos pratiques

Family of the Year à la Maroquinerie le 11 février
Jean Pierre Rioux à la tête de la maison d’Histoire de France
Coline Crance

One thought on “Cycle Alfred Hitchcock à la Cinémathèque française”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *