Cinema

[Critique] « En mai fais ce qu’il te plaît », une inégale mais parfois émouvante chronique signée Christian Carion

[Critique] « En mai fais ce qu’il te plaît », une inégale mais parfois émouvante chronique signée Christian Carion

06 octobre 2015 | PAR Matthias Turcaud

Mai 1940. Pour fuir l’invasion allemande, les habitants de Le Bucquière, un petit village du nord de la France partent sur les routes, comme des millions de Français. Ils emmènent avec eux dans cet exode un enfant allemand, dont le père opposant au régime nazi est emprisonné à Arras pour avoir menti sur sa nationalité. Libéré dans le chaos, celui-ci se lance à la recherche de son fils, accompagné par un soldat écossais cherchant à regagner l’Angleterre…

[rating=2]

Après la première guerre mondiale avec Joyeux Noël, Christian Carion s’attaque cette fois au deuxième conflit mondial avec En mai fais ce qu’il te plaît, titre proverbial dont la légèreté contre-balance puissamment avec la gravité du contexte et de l’histoire relatée.

Clichés et facilités de scénarios ne nous sont pas toujours épargnés, et on ne remarque hélas pas vraiment que la musique est du grand Ennio Morricone, mais le film sait aussi nous émouvoir, notamment grâce au poignant acteur allemand August Diehl vu dans Les Faussaires et Inglorious Basterds, et également parce que Christian Carion se place à hauteur d’homme, à la bonne distance.

La fraternisation de l’Anglais, du Français et de l’Allemand autour d’une bonne bouteille sait obtenir sans trop de difficulté l’adhésion du spectateur ; Carion fait enfin preuve d’un sens aigu du récit comme du suspense. A voir.

 

En mai fais ce qu’il te plaît, un film de Christian Carion avec August Diehl, Pathé Distribution, date de sortie le 4 novembre 2015, durée : 1h54.

Paris Manga 20e édition : un bel anniversaire… sur le papier !
La « liberté de la création artistique » enfin dans la loi
Matthias Turcaud
Titulaire d'une licence en cinéma, d'une autre en lettres modernes ainsi que d'un Master I en littérature allemande, Matthias, bilingue franco-allemand, est actuellement en Master de Littérature française à Strasbourg. Egalement comédien, traducteur ou encore animateur fougueux de blind tests, il court plusieurs lièvres à la fois. Sur Toute La Culture, il écrit, depuis janvier 2015, principalement en cinéma, théâtre, ponctuellement sur des restaurants, etc. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *